Copy
Promis, on ne va pas vous répéter une énième fois l'intérêt du deep learning
14.12.2018
Planet
💌 FORWARDEZ-NOUS 💌
PREUVES À L'APPUI : LES MODÈLES HYBRIDES VONT NOUS PERMETTRE DE CRAQUER LE VRAI POTENTIEL DE L'IA
Le bus magique
L'intelligence artificielle d'Alphabet a encore frappé, à plusieurs niveaux. 

Elle est capable d'apprendre à jouer toute seule : Deepmind, la filiale dédiée à l'IA, a proclamé lundi que son IA AlphaZero était devenue le meilleur joueur d'échecs au monde en...4 heures, et sans supervision humaine. 

Elle résout aussi des problèmes fondamentaux : la même filiale vient aussi d'annoncer que son IA AlphaFold pouvait maintenant prédire la forme des protéines, un des plus grands mystères de la science. 
POURQUOI C'EST IMPORTANT : 
# Les approches utilisées dans les deux cas précédents montrent l'émergence d'une nouvelle tendance : les modèles hybrides. 
# Et ils sont bien plus puissants que des modèles traditionnels : leur "créativité" peut maintenant nous aider à repousser notre connaissance des grands problèmes. 
NOUVELLE LUBIE : CRÉER L'ALLIAGE PARFAIT

Comme nous, vous entendez beaucoup parler de deep et de machine learning (DL et ML) lorsque l'on évoque l'IA. 

Le premier est un sous-ensemble du second : en imitant les mécanismes à l'oeuvre dans notre cerveau, le DL s'est révélé beaucoup plus puissant que le ML pour apprendre à la machine. Il reste encore beaucoup à explorer, d'où les investissements faramineux des GAFA dans le domaine ces dernières années. 

Evolution de l'IA

Mais depuis quelques temps, des modèles hybrides apparaissent. On combine différentes approches au DL pour le rendre encore plus performant. En voici deux : 
 

  • L'apprentissage par renforcement : l'algorithme apprend un comportement à adopter étant donné une observation. Fondamentalement, cette technique essaye d'imiter comment les humains et les animaux apprennent. 
     
  • Les méthodes symboliques : au lieu de nourrir un algorithme avec des données pour lui apprendre à extrapoler, on lui donne des connaissances générales pour qu'il résolve des problèmes. C'était très en vogue dans les 80's. 
ET PAF ! ÇA FAIT DES...

Bingo. Ce sont ces modèles hybrides qui ont été utilisés pour créer AlphaZero et AlphaFold. 

Prenons l'exemple d'AlphaZero : 
Google a introduit cette IA fin 2017. Sur le papier, c'est un seul et même système qui permet d'apprendre à jouer aux échecs, au shogi (échecs japonais) et au jeu de Go. 

Dès ses débuts, il cartonne. Après des millions de parties d'auto-entrainement à partir simplement des règles du jeu, il a battu le programme champion du monde d'échecs StockFis à plate couture en décembre 2017. Pour les échecs, l'IA utilise en fait trois autres techniques :

1/ Du savoir antérieur : on lui fournit toutes les règles du jeu avant qu'elle s'entraîne. 
2/ De l'apprentissage par renforcement : elle apprend de ses échecs ou ses victoires à chaque partie d'entraînement. 
3/ De la recherche arborescente Monte-Carlo : derrière ce terme barbare, c'est en fait un algorithme de recherche qui sélectionne le meilleur coup à jouer en fonction des possibilités. 

OK, MAIS À PART JOUER AUX ÉCHECS, ÇA SERT À QUOI ? 

C'est extrêmement prometteur. Agressive, créative, utile... ce ne sont pas le genre d'adjectifs que l'on a l'habitude d'entendre pour l'IA. Pourtant AlphaZero a impressionné

Pour AlphaFold, de nouvelles méthodes ont aussi été utilisées : 
Quasiment n'importe quelle fonction de notre corps (contraction des muscles, transformer la nourriture en énergie...) seraient impossibles sans les protéines. 

AlphaFold a réussi a prédire comment les protéines se replient, un des mécanismes les plus compliqués de la biologie, et même l'une des clés des plus grands mystères de la vie. 

Mais ce n'est pas tout : un mauvais repli des protéines peut conduire à du diabète, ou aux maladies de Parkinson et d'Alzheimer. Comprendre et prédire leur forme pourrait donc conduire au développement de nouveaux traitements pour ces maladies, et même pour en inventer d'autres. 

Pour finir, on vous laisse avec la réaction du champion d'échecs Gary Kasparov : "AlphaZero nous montre que les machines peuvent être les vrais experts et pas simplement des outils au service des experts". À méditer 😉


 NOW PLAYING... Changes - 2Pac (1998). Pas de doutes, notre monde change 🔮Bonne fin de semaine ! 🖖

VOUS AVEZ AIMÉ ? 

         
Share
Tweet
Share
🔱 REJOIGNEZ NOTRE GROUPE PRIVÉ
INSCRIPTION       ARCHIVES 
Copyright © 2018 Planet, All rights reserved.


Modifier ses préférences ou Se désinscrire