Copy
View this email in your browser
NEWSLETTER WWF-RDC
Juillet 2020

 

Chers lectrices / chers lecteurs,

La journée du 6 juillet dernier  consacré aux zoonoses, c’est-à-dire les maladies transmises à l’homme par les animaux dont le Covid-19 fait partie, nous a permis de réfléchir de nouveau sur le lien vital à rétablir entre l’homme et le monde naturel.

Les principaux facteurs d'émergence des zoonoses sont le changement d'affectation des terres, l'expansion et l'intensification de la production agricole et animale, et la proximité ainsi que la consommation d'animaux sauvages. 

Nous avons le plaisir de vous présenter quelques nouvelles de nos activités en RDC, concernant notamment notre projet d’écotourisme à Malebo ainsi que divers progrès réalisés grâce à notre engagement auprès de nos différents partenaires.

Bonne lecture !
Interview du Directeur national à l’occasion de la Journée des zoonoses du 6 juillet 2020. L’urgence d’un New Deal pour la nature et les hommes
A l'occasion de la journée mondiale des zoonoses du 6 juillet dernier, Martin Kabaluapa, Directeur national du WWF-RDC a accordé une interview à quelques organes de presse de Kinshasa. 
En savoir plus
La vulnérabilité de notre monde moderne face aux zoonoses est illustrée dans l'infographie ci-dessous qui explique comment la perte et la dégradation des habitats naturels, le commerce de faune sauvage et les systèmes de production agricole actuels contribuent à l'émergence de ces maladies.
La nouvelle stratégie de patrouilles du projet Tobatela Zamba réduit le nombre de pièges dont sont victimes les bonobos près de Malebo
Près de Malebo à 400 km au nord de Kinshasa, le projet Tobatela Zamba se consacre à l'écotourisme centré sur les bonobos. L'augmentation du nombre des patrouilleurs dans la forêt commence à porter des fruits dans la protection des bonobos.
En savoir plus
Sud Kivu : le WWF et la société civile environnementale locale réfléchissent sur la conservation des ressources naturelles de la province
La société civile environnementale du Sud Kivu a organisé les 29 et 30 juin un dialogue politique avec les différentes parties prenantes dans la protection de l’environnement de cette province avec le soutien financier du WWF.

La rencontre a été l’occasion de faire le point sur les succès et défis de la conservation des ressources naturelles de manière générale et d’évaluer les actions visant à contrer les menaces sur les aires protégées du Sud Kivu.

Ces travaux ont abouti en l’élaboration d’une feuille de route à l’intention du Gouvernement central en prélude au nouveau cadre mondial sur la biodiversité prévu pour cette année 2020 qui sera en discussion au niveau national.

Le thème de la légalisation des concessions forestières des communautés locales a également été abordée. Sur cette question, le gouvernement provincial a recommandé au WWF d’organiser très prochainement un atelier de renforcement des capacités de ses cadres.
De nouveaux champions pour l’environnement au Sud Kivu sélectionnés avec l’appui du WWF
Six jeunes de la Province du Sud Kivu ont été retenus à l’issue d’un concours organisé à Bukavu en juin dernier par la société civile environnementale locale avec l’appui du WWF.

Les vingt-cinq participants au départ ont soumis à l’examen du jury différents projets portant sur la gestion durable des écosystèmes et des réserves naturelles de l’est de la RDC, les conflits hommes-faunes dans la plaine de la Ruzizi ou en périphérie des concessions forestières ou encore la chasse non durable.

Les six champions sélectionnés, quatre hommes et deux femmes, contribueront à renforcer la veille pour la surveillance des ressources naturelles au Sud-Kivu et assureront s’il le faut le plaidoyer nécessaire auprès des autorités provinciales.
Les exploitants artisanaux du bois de Kinkole sensibilisés sur l’exploitation illégale du bois
A l’occasion d’une mission mixte du Fonds forestier national, des services spécialisés de l’administration forestière et de la Coalition nationale contre l’exploitation illégale du bois à laquelle a également pris part le WWF entre le 14 et le 20 juillet, les exploitants artisanaux du bois opérant à Kinkole ont été sensibilisés sur l’exploitation illégale du bois dans cette partie de la ville de Kinshasa.

Le port de Kinkole, sur le fleuve Congo dans la banlieue de Kinshasa est un lieu de négoce très actif de bois d’œuvre produit de l’exploitation artisanale dans les provinces en amont (principalement les Provinces de l’ex Equateur et du Mai Ndombe). Malheureusement, le trafic illégal du bois y a également cours, ce qui a conduit le Ministre de l’Environnement dans une note circulaire datée de juin dernier d’interdire la vente et le sciage du bois le long du fleuve et dans les îlots de la zone.

Les exploitants sensibilisés devront ensuite prendre une part active dans la lutte contre le trafic illégal du bois.
Visite de travail du Directeur national du WWF-RDC au Ministère du Tourisme
Le 16 juillet, le Directeur national a répondu à l'invitation du Ministre du Tourisme à échanger sur les possibilités du développement de l’écotourisme en RDC.
 
La rencontre a été l’occasion d’examiner la mise en place d’un cadre de travail plus approfondi entre le Ministère du Tourisme et le WWF et d’étudier les possibilités de synergies pour le développement de l’écotourisme.
 
Le Ministre a présenté l’ambition du Gouvernement de faire de la RDC la première destination d'écotourisme en Afrique et de voir ce secteur représenter un levier puissant pour la protection de la biodiversité du pays.

Après avoir présenté les objectifs du WWF en RDC, le Directeur national a présenté au Ministre les multiples entraves à la promotion du tourisme tel que les ambiguïtés des réglementations migratoires et les contrôles intempestifs. Ces obstacles affectent également le projet d’écotourisme axé autour des bonobos que le WWF met en œuvre à Malebo (400 km au nord de Kinshasa).

Pour sa part, le Ministre a rassuré le Directeur national que le Gouvernement mettra en application dans les jours à venir les mesures nécessaires à la facilitation du tourisme, afin de rehausser l’attractivité de la République démocratique du Congo dans un environnement mondial de plus en plus concurrentiel.
 
Le Directeur national a rassuré son interlocuteur de la disponibilité du WWF à collaborer avec le Ministère.
Facebook
Website
Copyright © 2020 WWF-DRC, All rights reserved.


Our mailing address is:
communication@wwfdrc.org

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

 
Facebook
Twitter
Link
Website
Copyright © 2020 WWF-DRC, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp