Copy
Inscription - Désinscription - Archives - Voir la version en ligne
Grincheux, mais pour rire. C'est un peu le thème qui traverse cette 79e édition de HAHA, entre les observations piquantes de l'intellectuelle new-yorkaise Fran Lebowitz, captées par Martin Scorsese dans Pretend It's a City, ou le personnage que s'était créé le regretté Jean-Pierre Bacri, mort il y a deux semaines à 69 ans. Grincheux, le dessinateur Xavier Gorce l'est aussi assurément, drôle par contre, là est tout le débat. Un dessin de sa série des Indégivrables dans le Monde a fait polémique. Pas le trait de Steven Appleby par contre, récompensé d'un prix du jury au festival d'Angoulême pour sa BD Dragman, qu'on vous recommande ici comme mille autre choses, en attendant le prochain numéro. Bonne lecture !

Des avis, des recommandations ? Ecrivez-nous à l'adresse revuehaha@gmail.com.

Tout le monde ne parle que de ça

Photo Netflix

PRETEND IT'S A CITY
Durée : 7x30 mn. Diffusé le 8 janvier sur Netflix.

Objet étrange, Pretend it’s a city se regarde comme deux histoires croisées. D’abord celle de la relation amour-haine entre l'écrivaine, satiriste, bref intellectuelle, Fran Lebowitz et sa ville de New York. Plutôt inconnue en France, la septuagénaire, puisque c’est elle le sujet de cette mini-série, traîne sa drôle de carcasse et son air ronchon dans la rue, le métro, les bars : «Pretend it’s a city!», «Faites comme si vous étiez dans une ville !», lance-t-elle à ceux qui se trouvent en travers de sa route. A la voir s’emporter contre les touristes arrêtés au milieu du trottoir pour admirer les buildings, contre l'existence même de Times Square ou s’étonner que des passants lui demandent leur chemin («Est-ce que j’ai l’air avenante d’après vous ?!»), on pourrait y voir un spectacle de stand-up en perpétuelle écriture, par une version féminine de Larry David, misanthrope et blasée. 

Mais la série raconte aussi l’amitié entre Fran Lebowitz et le réalisateur Martin Scorsese. Qui la filme perdue dans une maquette hallucinante de la ville (au musée du Queens), dans l’ambiance sombre d’un bar, ou sur scène, quand elle donne des conférences prétextes à des mitraillages de vannes à la demande. A la question «Comment décririez-vous votre lifestyle ?» posée par un spectateur, Lebowitz répond du tac-au-tac : «Déjà, comme quelqu’un qui n’emploierait jamais le mont "lifestyle"». Le rire de Scorsese, son premier fan, recouvre tous les autres : au fil des épisodes, on découvre le côté groupie du réalisateur et leur relation touchante. Lebowitz et Scorsese, comme deux petits vieux qui aiment traîner ensemble, s’admirent et se font marrer, avec une passion en commun : leur ville, New York.
 

Les meilleurs articles sur la comédie parus dernièrement

Pingouins. Après la polémique autour d'un dessin de sa série des Indégivrables qui abordait l’inceste et sa démission du MondeXavier Gorce se fait tirer le portrait dans Libération, en «macroniste ronchon» un peu à côté de la plaque.

Dix pour Cent. Le New York Times se réjouit que la quatrième et dernière saison de la série Dix Pour Cent montre une vision sympathique de l'envers du cinéma où les agents «aiment vraiment l’art qu’ils contribuent à créer».

Confinement. L’humoriste Vérino, un peu morose, confie à Télérama que les formats numériques ne l’inspirent pas beaucoup et rappelle que le public est absolument indispensable au stand-up : «Pour moi, le spectacle d’humour en vidéo reste un palliatif. Un peu comme le porno quand on a envie de faire l’amour».

Appel au meurtre. «César a été poignardé à mort par ses sénateurs parce qu’ils le trouvaient fou. C'est une chose intéressante qui pourrait se reproduire.» Cette blague de John Mulaney au Saturday Night Live en mars dernier était-elle un appel au meurtre de Donald Trump ? C'est ce qu'ont tenté de savoir les services secrets américains en ouvrant une enquête. Rolling Stone s’est procuré le rapport de 27 pages qui blanchit finalement l’humoriste.

Visionnaire. A la manière d’Eric Judor avec Problemos, l’Américain Will Forte avait, semble-t-il, anticipé le coronavirus dès 2015 dans sa série The Last Man on Earth avec une pandémie qui débutait en 2020, des images de rues désertes, une pénurie de masques, et détail troublant, la mention de Tom Hanks comme première star victime de ce nouveau virus. Il s'en explique auprès de The Observer.
 

Une BD drôle sortie récemment

Illustration Denoël

DRAGMAN
De Steven Appleby. Editions Denoël. Sorti le 16 septembre 2020.

Prix spécial du jury à Angoulême, la BD de l’Anglais Steven Appleby est d’abord une histoire de superhéros : celle de Dragman, justicier transgenre qui a remisé au grenier son costume, perruque blonde, jarretières et robe à paillettes,  pour préserver sa vie de famille. Lorsqu’une nouvelle menace se rapproche, impossible pourtant de rester sans rien faire : Dragman doit reprendre du service, quitte à révéler son secret à ses proches. 

Le génie d’Appleby, auteur bien connu en Angleterre et lui-même transgenre, est de réussir à aborder le sujet du genre et de l’identité tout en menant cette intrigue prenante digne d’un bon vieux comics, avec ses grands méchants et son complot mondial. Foisonnant d’idées, l’univers uchronique de Dragman, où les habitants vendent littéralement leur âme pour payer leurs dettes, tire toujours vers l’absurde, le poétique. Alors, comme ses alliés, Dog-girl ou le bon Hindsight qui voit le passé (mais pas celui des crimes, trop chargé émotionnellement), Dragman essaye de rendre la justice et surtout, se cherche, avec une certitude : c’est seulement lorsqu’il s’habille en femme qu’il retrouve ses superpouvoirs.
 

RIP, l'humoriste !

JEAN-PIERRE BACRI
Acteur, scénariste. Mort le 18 janvier à 69 ans.

Râleur, colérique, rabat-joie, grincheux… Au moment de lui rendre hommage, les qualificatifs pour décrire le personnage que cultivait Jean-Pierre Bacri de film en film ne rendaient pas tout à fait justice à ses qualités de comédien. Surtout dans ses rôles comiques : c'était avant tout la lucidité qui s'exprimait dans l'irritabilité de Bacri, face à l'hypocrisie, aux jeux de rôles, ou dans le genre de situations surréalistes où son chien se transforme en homme, par exemple. Question comédie, son jeu tout en agacement bégayeur était le contrepoint parfait du Chabat canidé dans Didier. Et dans son duo d'écriture avec Agnès Jaoui, il se trouve un presque contre-emploi idéal dans le Goût des autres, avec l'industriel Castella, notable de province un peu pataud. Mais c'est peut-être surtout sa personnalité publique qui lui vaudra l'affection du public : comme dans ces avant-premières en roue libre pour le Sens de la fête, ou en invité de la première de Chabat en présentateur de la Grosse émission sur Comédie.
 

Le meilleur de l'humour en baladodiffusion

ON AURA TOUT VU
Pierre Salvadori, le Prince de la Comédie.
Dans l'émission ciné du samedi de France Inter, le réalisateur d'En Liberté Pierre Salvadori vient raconter sa comédie, de Lubitsch à Kristen Wiig, entre la découverte du rire de son père devant Hellzapoppin' à ses propres éclats de rire face aux frères siamois du Deux en un des Farrelly.
Sorti le 23 janvier. Durée : 46 minutes.

GOOD ONE
Comedy under Trump.
Pour clore le mandat de Donald Trump et évoquer le mal (ou le bien) qu'il a fait à l'humour et au stand-up américain, le journaliste de Vulture Jesse David Fox a interrogé six humoristes différents, dont Sarah Cooper et Roy Wood Jr.
Sorti le 19 janvier. Durée : 1h28. Podcast en anglais

LA GÊNE OCCASIONNÉE
Episode 21 : Logan Lucky.
L'écrivain François Bégaudeau s’amuse à intellectualiser le film de Steven Soderbergh Logan Lucky, histoire minutieusement racontée entre braquage haletant et satire sociale avec un panel de losers sympathiques digne des œuvres des frères Coen.
Sorti le 30 janvier. Durée : 1h05.

ET POUR FINIR...

Si vous n’avez pas le courage de regarder les sept épisodes de Pretend it’s a City, le site américain Vulture a préparé une sélection des douze meilleurs moments de la série, pour un peu mieux cerner le personnage de Fran Lebowitz et préparer des punchlines pour la prochaine fois où vous aurez envie de vous énerver avec style. 
 
HAHA
Une newsletter rédigée par Adrien Franque et Clément Mathis
Suivez-nous sur Twitter, Facebook ou Instagram

Illustration : Pierre Thyss

Copyright © 2021 HAHA, All rights reserved.


Partager cette newsletter avec un ami

Ajoutez-nous à votre carnet d'adresses
HAHA
////
Paris 75
France

Add us to your address book


Vous ne voulez plus recevoir cette newsletter ? Vous pouvez modifier vos préférences ou vous désabonner.

Email Marketing Powered by Mailchimp