Copy
Inscription - Désinscription - Archives - Voir la version en ligne
Il y en a des déceptions au sommaire de ce numéro 78 de HAHA. Celle ressentie d'abord devant la dernière comédie foirée de Will Ferrell, une grosse production Netflix à la gloire de l'Eurovision. Puis, toujours chez Netflix, Eric André beugle sa passion pour les psychotropes : épuisant. Heureusement, son compère du Eric André Show, Hannibal Buress, relève le niveau avec un special de très bonne facture, Miami Nights, dont on a extirpé une réplique. Enfin, on regrette la disparition de Carl Reiner, vétéran de la comédie américaine. Bonne lecture !

Des avis, des recommandations ? Ecrivez-nous à l'adresse revuehaha@gmail.com.

Tout le monde ne parle que de ça

Photo Netflix

EUROVISION : THE STORY OF FIRE SAGA
Durée : 2h03. Diffusé le 26 juin sur Netflix.

Une perruque blonde, un costume trop moulant qu’il a pris soin de rembourrer à l’entrejambe : l’apogée de la carrière filmique et musicale de Will Ferrell aurait pu se situer là, sur scène à entonner un tube eurodance piteusement déguisé en Islandais. L’acteur qui a souvent chanté (poignant Por Ti Volare dans Step Brothers) ou joué d'un instrument (la flûte dans Anchorman) à l'écran, a pourtant l'air un peu perdu dans la dernière grosse production Netflix. Eurovision : The Story of Fire Saga raconte l’histoire de Lars (Ferrell donc), et Sigrit (Rachel MacAdams), deux chanteurs islandais qui réalisent leur rêve : participer à l’Eurovision avec leur groupe Fire Saga.

Pas très doué, mais pas nul au point d’être drôle, plus ou moins en couple, le duo nous perd dès les premières minutes : on aura peine à s'attacher à ces deux ados attardés surjouant l'accent nordique. Pourtant c’est dans ces quelques scènes du début, tournées dans une Islande de carte postale, que se cachent les meilleures trouvailles du film : un Pierce Brosnan en marin bourru et caricature de daron viriliste, un public d’ivrognes qui réclame toujours la même chanson (la débile Jaja Ding Dong), un batteur prépubère à qui un Will Ferrell désabusé expliquera qu’il vaut mieux abandonner ses rêves et partir pêcher le hareng.

Finalement, on comprendra vite la nature première du film, spot publicitaire de deux heures pour l’Eurovision, à l’origine prévu pour sortir en même temps que la finale de l’édition 2020, annulée pour cause de Covid : le «sponsoring» va même jusqu'au placement de candidats (Conchita Wurst, Bilal Hassani, des dizaines d’autres que l’on n’a pas reconnus) dans une scène musicale-cheveu sur la soupe. Au bout de deux longues heures et d'un scénario plus que prévisible, on se dit qu'il y avait peut-être autre chose faire avec ce festival du grotesque et perpétuelle interrogation du mauvais goût qu'est le concours de l'Eurovision, bien connu chez nous mais encore inconnu aux Etats-Unis, où l’illusion tiendra peut-être.
 

Les meilleurs articles sur la comédie parus dernièrement

Etat des lieux. Cinq articles long-format dans Télérama : en abordant l'humour politique et l’héritage de Guy Bedos, en interviewant Jérémy Ferrari, en interrogeant le manque de parité dans les comedy clubs de la capitale, en questionnant l’intérêt de Netflix pour les artistes français, ou en érigeant l'«esprit France Inter» comme un nouvel «esprit Canal», cette excellente série dresse habilement l'état des lieux de l’humour français en 2020.

Dieudonné. «Contenu incitant à la haine», contraire au «règlement de la communauté YouTube»... Numérama explique pourquoi YouTube a supprimé le 30 juin la chaîne de Dieudonné, qui comptait près de 450 000 abonnés.

Table ronde. Comme chaque année, The Hollywood Reporter réunit cinq acteurs comiques en vogue pour une table ronde sur l'état de l'humour. Cette fois, Ricky Gervais est gentiment martyrisé via Zoom par ses collègues Kumail Nanjiani ou Ramy Youssef.

Canular. Déguisé en chanteur de country bedonnant, Sacha Baron Cohen s’est produit sur scène lors d’un rassemblement de militant pro-armes aux USA, entonnant des chants racistes vite repris par le public. Un piège savamment préparé, comme l’explique le Huffington Post, et qui annonce peut-être une deuxième saison de sa série Who is America ?.

Comedy Crossing. Pendant le confinement un comedy club a vu le jour dans le jeu Animal Crossing, où, via leur avatar, des humoristes peuvent se produire devant un public, virtuel certes, mais capable d’interactions plutôt mignonnes. Une ambiance beaucoup moins impersonnelle que les shows sur Zoom, témoignent les artistes qui se sont prêtés au jeu.
 

Un spectacle à voir en ce moment

Photo Netflix

ERIC ANDRÉ
Legalize Everything
Durée : 51 mn. Diffusé le 23 juin sur Netflix.

«Du stand-up pour stoners» : il semblerait que c'est pour remplir ce trou béant dans son algorithme que Netflix a sollicité les services d'Eric André. L'humoriste créateur du délirant Eric André Show, autrement plus fiévreuse et inventive parodie de late-show, se retrouve ici à hurler sur une scène de la Nouvelle-Orléans à propos de toutes les drogues qu'il a pris dans sa vie. Epuisant, assemblé à la truelle, ce special nous ressert même des bouts de stand-up recyclés du début des années 2010. Dommage quand on connaît l'originalité d'André : comme cela transparaît par moments dans la deuxième partie de ce Legalize Everything, on aurait préféré qu'il nous propose une heure de happenings repoussants et de canulars déconcertants plutôt que de gesticuler en dissertant sur ses voyages à Amsterdam ou ses surdoses de MDMA.
 

Une vanne, une seule

HANNIBAL BURESS
Miami Nights
Durée : 1h04. Diffusé le 3 juillet sur YouTube.

RIP, l'humoriste !

Photo Getty Images

CARL REINER
Comédien, scénariste et réalisateur.

De plus d'une manière, il était un pionnier de la comédie américaine, reconnu sans jamais avoir été pleinement dans la lumière. Mort le 29 juin à 98 ans, Carl Reiner s'était fait connaître au début des années 1960 en duo avec Mel Brooks, grâce à l'immense succès du sketch The 2000 Year-Old Man. Dans le même temps, il créé pour la télévision la sitcom The Dick Van Dyke Show, inspirée de sa vie de scénariste comique banlieusard et père de famille. Restée culte, la série fut la première à se situer dans les coulisses de la télévision, une méta-référence que cultiveront les décennies suivantes The Larry Sanders Show ou 30 Rock. Par la suite, Reiner fut surtout célébré comme réalisateur de comédies pour Steve Martin, lançant sa carrière au cinéma avec The Jerk (1979) ou L'Homme aux deux cerveaux (1983). Dans les années 2000 enfin, c'est en second rôle dans la bande de braqueurs d'Ocean's Eleven et ses suites que brille le père de Rob Reiner (Quand Harry rencontre Sally), tout en apparaissant furtivement à la télévision dans Mon Oncle Charlie ou Parks & Recreation.
 

Le meilleur de l'humour en baladodiffusion

LONG-DISTANCE RELATIONSHIP
Episode 1.
Le sperme a-t-il un goût salé ? Les Chinois ressemblent-ils à des tétons ? C'est le genre de questions de bon goût que se posent Louis CK et Blanche Gardin dans leur podcast en dix épisodes enregistré entre New York et Paris. Pour le prix de 5 dollars (dont la moitié est reversée à des associations caritatives), vous aurez le privilège de vous retrouver au milieu des conversations du couple-star du stand-up international, et de vous rendre compte qu'elles consistent surtout à lister tous les fluides corporels connus. Plus malaisant que drôle.
Sorti le 2 juillet. Durée : 40 minutes. Podcast en anglais

L'INSTANT M
Michel Hazanavicius, la classe américaine.
Il est toujours agréable d’écouter Michel Hazanavicius parler de la genèse et de l’écriture de la Classe Américaine (ici à l’occasion de la sortie des dialogues en livre aux éditions Allary), d’autant plus lorsqu’il est face à une Sonia Devillers en quasi roue libre pour la dernière émission de la saison.
Sorti le 26 juin. Durée : 19 mn.

R U TALKIN' RHCP RE:ME?
The Red Hot Chili Peppers + Freaky Styley.
Après avoir remonté les discographies de U2 et de REM, l’acteur Adam Scott (le Ben Wyatt de Parks and Recreation) et le présentateur Scott Auckerman ont un nouveau prétexte pour leurs digressions et improvisations : disséquer les premiers albums des Red Hot Chili Peppers.
Sorti le 30 juin. Durée : 1h43. Podcast en anglais

ET POUR FINIR...

L'humoriste Haroun a mis à jour son site de curation humoristique Pasquinade sur lequel on retrouve une sélection de ses spectacles en accès libre (avec possibilité de participation au chapeau virtuelle), ainsi que  ceux de Thomas Wiesel et du Canadien Adib Alkhalidey ou encore les vidéos du duo DAVA.
HAHA
Une newsletter rédigée par Adrien Franque et Clément Mathis
Suivez-nous sur Twitter, Facebook ou Instagram

Illustration : Pierre Thyss

Copyright © 2020 HAHA, All rights reserved.


Partager cette newsletter avec un ami

Ajoutez-nous à votre carnet d'adresses
HAHA
////
Paris 75
France

Add us to your address book


Vous ne voulez plus recevoir cette newsletter ? Vous pouvez modifier vos préférences ou vous désabonner.

Email Marketing Powered by Mailchimp