Copy

Cette semaine dans HAHA, du stand-up, avec le dernier spectacle de l'humoriste américain Rob Delaney, visible sur Prime Video, l'émission Un bon moment de Kyan Khojandi à voir sur YouTube, un one-liner signé Fortune Feimster et enfin, un rattrapage de la série Work in progress, sur Canal +. Exceptionnellement, la newsletter va s'accorder une petite semaine de répit : on se retrouvera dans trois semaines, le 16 février. Bonne lecture !

Si vous voulez nous envoyer recommandations, avis ou idées c'est à l'adresse revuehaha@gmail.com.

Une reco de spectacle à voir en ce moment.
Rob Delaney, «Jackie»
Disponible sur Prime Video depuis le 17 janvier
. Durée : 1h02.
Avant d'écrire et de jouer dans l'une des comédies télévisuelles les plus réussies des années 2010, la brillante série britannique Catastrophe, Rob Delaney est surtout connu comme stand-uppeur et twitto compulsif, qui a émigré depuis quelques années en Grande-Bretagne. Dans ce premier special pour Amazon, l'humoriste désormais quadragénaire reproduit une partie de ce qui a fait le succès de Louis CK à la fin des années 2000 : des histoires de daron indigne, de médiocrité masculine, et beaucoup d'anecdotes à base de parties génitales ou d'excréments.

Surtout, son humour se nourrit désormais de sa traversée de l'Atlantique, notamment de son amour pour le Royaume-Uni. Il commence par des saillies choquantes («J'adore la monarchie, qu'ils aillent se faire foutre, ils ne devraient pas exister») pour expliquer que le système britannique reste meilleur que l'hypocrisie américaine : «Au moins, on sait dès la naissance que les dés sont pipés. Alors qu'aux Etats-Unis, c'est plutôt "Crois en tes rêves, tu y arriveras !" Où est-ce qu'ils sont allés chercher ça ?» 

Si son stand-up ne fait pas dans la franche originalité, Rob Delaney reste un conteur hors pair, que ce soit quand il raconte son accident de voiture en état d'ébriété, la perte de son lézard de compagnie (la fameuse «Jackie» du titre) ou encore sa rencontre malaisante avec une de ses idoles, Bill Cosby. A chaque fois, l'humoriste fait cinq digressions, trois gesticulations et deux grimaces, avant de reprendre le cours de son récit, maintenant un impressionnant ratio de vanne à la minute. 
Une sélection des meilleurs articles sur la comédie parus dernièrement.

Chabat. En couverture du dernier Society ou en interview extra longue dans GQ, le pourtant très rare Alain Chabat est partout avant la sortie de la comédie romantique #Jesuislà

Disparition. Le Monty Python Terry Jones est mort mercredi à l'âge de 77 ans. Vulture publie une interview réalisée en 2014 dans laquelle il revient notamment sur les méthodes d'écriture de la troupe comique britannique, tandis que dans le Guardian, Steve Coogan se souvient de celui qui lui a fait tourner l'un de ses premiers films, Du vent dans les saules.  

Fuckin Fred.  Jonathan Cohen est invité sur la tournée d'Orelsan pour apparaître sur scène. Pas très chaud pour rejouer Serge le Mytho, il cherche une idée pour son happening. C'est à voir dans ce vrai-faux vlog hilarant sur YouTube.   

Chiens. Des Deschiens aux Chiens de Navarre, récemment à l'affiche de la pièce Tout le monde ne peut pas être orphelin à Bobigny, le comédien Olivier Saladin évoque ses différentes bandes comiques dans Libération

Apu. Son accent, considéré comme caricatural par beaucoup, faisait débat depuis quelques temps : Apu, l'épicier indien des Simpsons, ne sera plus doublé par l'acteur Hank Azaria, sans qu'on sache encore qui prendra sa suite.

Une reco d'émission à voir en ce moment.
Un bon moment
Par Kyan Khojandi et Navo. Diffusé sur YouTube depuis le 12 janvier. Durée : 1h30. 

Plutôt qu'un énième podcast, Kyan Khojandi a choisi de lancer une sorte de podcast filmé : diffusé chaque dimanche soir sur YouTube, Un bon moment est une discussion d'1h30 entre l'humoriste, son binôme Bruno «Navo» Muschio et leurs invités. Chaque épisode semble avoir un thème : le premier réunit les acteurs du programme court Bloqués pour des anecdotes sur l’écriture et le tournage. Dans l’épisode 2, Baptiste Lecaplain, Florence Foresti et Khojandi échangent des histoires d’habitués de la scène et des tournées, ou s’enthousiasment pour les plateaux d’humour qui fleurissent partout dans la capitale. Si le format vidéo n’apporte pas grand chose à première vue, la réalisation reste impeccable et donne un rythme doux à ces discussions entre amis que l’on se surprend finalement à regarder d’une traite. Un bon rendez-vous du dimanche soir. 

Une vanne, une seule.
Fortune Feimster : Sweet & Salty
Disponible sur Netflix depuis le 21 janvier. Durée : 1h01. 
Une reco de série diffusée récemment.
Work in progress
De et avec Abby McEnany. Saison 1 diffusée sur Canal + depuis le 26 novembre. 6x25 mn.

Cette drôle et touchante série Showtime a un peu tous les tics auteurisant des successeurs de Louie et Girls (cf la récente série Ramy voire Master of None), en se reposant surtout sur une ambition d'immersion presque documentaire dans un milieu peu représenté jusque-là (ici le milieu LGBTQ et, plus précisément, celui de Chicago). Sa réussite tient surtout à Abby McEnany, co-créatrice de la série et interprète de la protagoniste quinqua dépressive et complexée, moteur de comédie et de malaise comme peut l'être un Larry David. En filigrane de ses premiers épisodes, avec la présence de Julia Sweeney (ex-Saturday Night Live) ou du musicien-humoriste «Weird Al» Yankovic, Work in progress se double aussi d'une critique intelligente de l'humour des années 1990, et de ses sketchs un peu lourdauds sur le genre ou l'obésité.

Le meilleur de l'humour en baladodiffusion de ces deux dernières semaines.
Répliques (France Culture). 18 janvier.
La place de l'humour dans la France d'aujourd'hui.
Alain Finkielkraut reçoit Frédéric Beigbeder et l'ex-directeur de Charlie Hebdo et de France Inter Philippe Val, pour un festival de critiques approximatives et de points Godwin avant tout dirigés vers les humoristes de Radio France, Charline Vanhoenacker et Guillaume Meurice en tête. Même si certains points soulevés s'avèrent pertinents (l'infotainment notamment et son mélange des genres permanent), on ressort de l'émission avec l'impression paradoxale qu'on n'aurait finalement pas vraiment le droit de rire de tout. 
Durée : 51 minutes.

Popopop (France inter). 24 janvier.
Taika Waititi.
A l’occasion de la sortie de son dernier film, Jojo Rabbit, Antoine de Caunes reçoit le Neo-Zélandais Taika Waititi avec une interrogation : quelles peuvent être les références du réalisateur de films aussi déjantés que Thor Ragnarok ou Vampires en toute Intimité ?
Durée : 53 minutes.

Boomerang (France inter). 24 janvier.
Les aventures de Lewis Trondheim.
Le dessinateur Lewis Trondheim, auteur prolifique entre autres de Lapinot ou des Petits riens (HAHA #22), se livre au micro d’Augustin Trapenard.
Durée : 32 minutes.
HAHA
Une newsletter rédigée par Adrien Franque et Clément Mathis.
Logo et illustration : Pierre Thyss.
Suivez HAHA sur Twitter, Facebook ou Instagram.

Copyright © 2020 HAHA, All rights reserved.



Email Marketing Powered by Mailchimp