Copy

La newsletter qui prend le rire au sérieux

Le LOL Français 

Une reco d'un truc drôle français visible en ce moment.

Coincoin et les Z'inhumains de Bruno Dumont (Arte)

Durée : 4x52 minutes. Diffusé depuis le 20 septembre.

Une voiture de gendarmerie qui sillonne les routes de la côte d'Opale en biais, sur deux roues. Des flaques de boue extraterrestre qui tombent du ciel, sans raison apparente. Des gens qui se dédoublent du jour au lendemain. La suite de P'tit Quinquin, la mini-série de Bruno Dumont produite par Arte, pousse à fond les curseurs de l'absurde. L'intrigue tourne donc autour de ces phénomènes gadouilleux inexpliqués dans un Pas-de-Calais parcouru par les tensions nationalistes du Bloc (un ersatz de FN) et la présence de sans-papiers.

C'est là que réside toute la bizarrerie et le génie de la série de Bruno Dumont : prendre tous les ingrédients du drame social nordiste, un genre en soi (auquel il a lui-même participé dès ses débuts et La Vie de Jésus), et partir complètement dans le sens inverse, dans le radicalement grotesque. Visuellement et comiquement riche, avec un véritable amour du gag, Coincoin tire à peu près sur les mêmes ficelles que P'tit Quinquin : en premier lieu, l'hallucinant commandant Van der Weyden (Bernard Pruvost) et son jeu complètement aléatoire. C'est aussi une comédie du malaise : on s'interroge constamment sur la cruauté ou non de l'auteur face au festival de tronches qu'il nous présente. A chacun de juger.

Pour approfondir : ce reportage de Vanity Fair sur le tournage de la suite de Jeannette, autre projet délirant de Dumont, et cette interview sur France Culture.

La revue de presse 

Une sélection des meilleurs articles sur la comédie parus ces deux dernières semaines.

Chevy Chase. Passionnant portrait au long cours de Chevy Chase par le Washington Post, peignant le comédien du SNL et de Community en humoriste vieillissant en perpétuelle bataille avec lui-même.
 

Largué. Autre humoriste de talent mais plus trop en phase avec l'époque : Norm Macdonald. Arrivé sur Netflix avec un talk-show baptisé Norm Macdonald has a show (et qui n'a pour but de faire rire qu'une personne selon Vulture : lui-même), le comédien s'est fait remarquer ce mois-ci avec une série d'interviews durant lesquelles il tentait maladroitement d'excuser Louis CK. A lire surtout, cet entretien, aussi sur Vulture

Expérimental. Un stand-up sans public, dans le noir, sans rires enregistrés, comme un long monologue intérieur : Drew Michael a sorti sur HBO fin août l'un des specials récents les plus intrigants. Rolling Stone l'a interviewé.

Paris. L'un des meilleurs plateaux de stand-up parisien, si ce n'est le meilleur, le One More Joke, a droit aux honneurs de Télérama.

Histoire. Télérama toujours, qui retrace l'histoire du Jamel Comedy Club et son influence sur la démocratisation du stand-up en France. C'est à lire ici.

Humour. En ces temps de post-comédie, comment savoir quand il s'agit d'humour ou quand ça ne l'est pas ? Le New Yorker vous file un coup de main avec cet essai parodique.

La série 

Une reco de série diffusée en ce moment.

Forever (Amazon Prime) 

Avec Maya Rudolph, Fred Armisen... Sorti le 14 septembre. Durée : 8x30 minutes.

Difficile de décrire Forever tout en préservant le charme de la série : tout juste peut-on dire qu'elle aborde astucieusement les turpitudes du quotidien de la vie conjugale. Si l'on devait faire des parallèles avec d'autres séries actuelles, elle se rapprocherait de The Last Man on Earth et The Good Place (avec qui elle partage son ingénieux co-créateur, Alan Yang), comédies à concept avançant au fil des ingrédients rajoutés à longueur d'épisodes, avec ici une touche supplémentaire de mélancolie. Forever est surtout porté par ses excellents premiers rôles, les anciens du SNL Maya Rudolph et Fred Armisen, qui trouvent ici enfin des personnages à la hauteur de leur talent comique.

Le one-liner 

Une vanne, une seule.

Daniel Sloss - DARK (Netflix)

Sorti le 11 septembre.

Le YouTube 

Une reco de chaîne YouTube du moment.

Billy on the street (Funny or Die)

Avec Billy Eichner. De retour depuis le 13 septembre.
Si vous êtes passé pendant toutes ces années à côté de Billy Eichner et de son émission de jeux de pop culture dans les rues de New York, Billy on the street, vous aurez le plaisir de rattraper des heures de micro-trottoirs absurdes en compagnie de célébrités («Les homosexuels connaissent-ils John Oliver ?», «Feriez-vous l'amour avec Paul Rudd ?»), de questions absurdes avec un dollar à gagner (avec la participante-star, Elena) ou de récompenses amoureusement confectionnées (des gants de cuisine sur le thème de Brokeback Mountain ou la maison en pain d'épices d'O.J. Simpson). Pour les autres, une nouvelle vidéo en compagnie d'Emma Stone à voir ci-dessus.

Les podcasts 

Best-of de l'humour en baladodiffusion de ces dernières semaines.
The History of Standup (Castbox/The Podglomerate). 18 septembre.
In One, Television and the Birth of Standup.
L'histoire du stand-up «du vaudeville à Netflix» promet ce podcast en six épisodes signé par l'humoriste Wayne Federman avec Andrew Steven. Très bien produit, avec archives sonores et interview de Judd Appatow, le premier épisode aborde l'arrivée de la télévision et son incidence sur le standup. 
Durée : 34 minutes. Podcast en anglais.

Comedy News Weekly. 14 septembre. 
S06E01 - Cet épisode était en nous depuis le début.
On salue le retour pour une sixième saison d'Anthony Mirelli et de Dan Gagnon qui abordent dans ce Comedy News Weekly l'affaire Louis CK, le special de Drew Michael, le spectacle d'Anthony Jeselnik ou encore la série Forever.
Durée : 1h24.

Comedy Bang Bang (Earwolf). 9 septembre.
564 Zach Galifianakis, Andy Daly, Nicole Parker.
En plus de recevoir le toujours très drôle Zach Galifianakis, Comedy Bang Bang et son host Scott Aukerman accueillent le truculent Byron Denniston, observateur de la famille royal britannique, derrière qui se cache l'excellent Andy Daly.
Durée : 1h26. Podcast en anglais. 
Cette newsletter est une œuvre originale d'Adrien Franque.

Copyright © 2018 HAHA, All rights reserved.



Vous ne voulez plus recevoir cette newsletter ?
Vous pouvez vous désabonner en suivant ce lien.






This email was sent to <<Inscrivez votre adresse mail>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
HAHA · ///// · Paris 75 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp