Copy

La newsletter qui prend le rire au sérieux

Le stand-up 

Une reco de spectacle diffusé en ce moment

The Honeymoon Stand Up Special (Netflix)

Avec Natasha Leggero & Moshe Kasher. Durée : 3x30mn. Sorti le 17 avril.

Difficile de faire original aujourd’hui dans le stand-up, surtout si on veut se démarquer dans l’abondance de spectacles proposés par Netflix chaque mois. Comment renouveler le format ? Eh bien par exemple, en investissant la scène en couple.

Oui, un vrai couple dans la vraie vie, et qui plus est, un couple de futurs parents. Une demi-heure pour Natasha Leggero, humoriste repérée notamment dans les roasts de célébrités sur Comedy Central, puis une demi-heure pour son mari Moshe Kasher, et enfin, une dernière demi-heure tous les deux sur scène pour cette lune de miel en public. Loin d’être une simple coquetterie de mise en scène, cette alternance soigneusement travaillée permet de raconter leur histoire, celle d’un couple, d’un mariage juif, d’une future vie de famille avec un rythme neuf, et deux points de vue sur les mêmes situations. 

Leggero ouvre la voie sur la maternité, montrant son ventre avec fierté à une audience attendrie. “Oh, n’applaudissez pas tout de suite, avertit-elle, je peux encore avorter !" Habilement, elle incite un peu plus tard les spectatrices, dans une séquence à la fois drôle et effarante, à raconter les fois où elles se sont retrouvées devant des hommes qui se masturbaient en public. Dans un style totalement différent, plus verbal et énergique, Moshe Kasher raconte, lui, son enfance atypique à Oakland avec des parents sourds et activistes, puis aborde lui aussi ses angoisses de futur parent. 

La troisième partie commence par un stand-up un peu artificiel à deux voix, puis vient le procédé central de cette demi-heure, une bonne idée de comédie : des roasts de couples. En clair, des volontaires dans le public montent sur scène pour subir les vannes de Leggero et Kasher. Les deux révèlent leurs talents d’impro et leur méchanceté gratuite dans ces parodies de thérapies de couple.

La revue de presse 

Une sélection des meilleurs articles sur la comédie parus ces deux dernières semaines 

Stéréotypes. La rediffusion du sketch polémique de Kev Adams et Gad Elmaleh sur les Asiatiques est l’occasion d’un excellent papier de l’Express qui rappelle que le problème est surtout le manque d’évolution des clichés liés à une communauté envers laquelle on semble encore tolérer une certaine forme de racisme. A lire aussi, le point de vue de Doan Bui dans L’Obs.
Une polémique à mettre en parallèle également avec celle qui agite Les Simpson et le personnage de l’épicier indien Apu (l’affaire est résumée dans Télérama) : les auteurs de la série ont réagi de la manière la plus paresseuse possible - “on peut plus rien dire” - alors qu’Hank Azaria, qui double Apu depuis le début, a élégamment proposé de céder sa place à un acteur indien.

#metoo. Le Hollywood Reporter a mené l’enquête dans les comedy clubs new-yorkais, six mois après le début du mouvement #meetoo et le scandale Louis CK. “Le stand-up reste l’un des domaines les plus sexistes qui existent”, témoignent les interviewées. Plus étonnant : un autre papier du Hollywood Reporter se demandait dans le même temps quand Louis CK allait bien pouvoir revenir sur scène. Retour de bâton : on va attendre encore un peu avant de réhabiliter CK écrit Paste.

Wolf. Invitée de l’annuel dîner des correspondants de la Maison Blanche, Michelle Wolf s’est fait plaisir en tirant à vue sur toute l’administration Trump, devant certains de ses membres. La future présentatrice du talk show The Break sur Netflix - qui débutera fin mai - a également eu droit à un portrait dans le Washington Post.

SNL. La genèse de l’extravagant personnage Stefon du Saturday Night Live racontée par son co-créateur John Mulaney.

Le one-liner 

Michelle Wolf
au dîner des correspondants de la Maison Blanche

Le LOL français 

Dans 30 ans, ils seront dans "Les Grands du rire" et vous les aurez découverts ici en premier.

Burger Quiz (TMC) 

Présenté par Alain Chabat. Diffusé depuis le 25 avril. Durée : 45 minutes.
On ne savait pas trop à quoi s’attendre avec ce retour du Burger Quiz - une seule saison en 2001-2002 sur Canal +, assez pour gagner le statut d'émission culte - annoncé sans raison particulière, avec en sus Alain Chabat de nouveau aux commandes. L'attente était forte, on allait forcément être déçus.
Finalement, non : aucune volonté de "moderniser" une recette qui fonctionne toujours, un savant mélange d’invités avec des habitués et des nouveaux biens dans l’esprit, et surtout une véritable équipe d’auteurs derrière chaque question absurde, ça fait la différence. Si le rythme est un peu hésitant dans la première émission, le Burger Quiz retrouve son tempo au bout de la troisième, culminant dans un questionnaire “Juif, arabe ou les deux” de haute voltige

La BD 

Une reco de bande dessinée sortie récemment

Glory Owl, tome 3

Par Mandrill Johnson, Bahroom Quest, Gad, Charospirale et JJ Charogne
Editions Même pas mal. Paru le 13 avril.

Troisième tome du collectif Glory Owl avec toujours le même programme : pipi, caca, mort, sénilité, masturbation, pédophilie, ou autre zoophilie. Presque rien à jeter dans les 55 pages de strips, entre les immondes saillies du Dr Pute ou les parodies trash d'autres bandes dessinées. On a même droit à une belle variété dans les teintes d'humour noir, du très méchant au très débile, ce qui ne fait que nous rendre inquiets quant à la santé mentale des cinq auteurs.

Les podcasts 

Best-of de l'humour en baladodiffusion de ces dernières semaines.
L'instant M (France Inter). 18 avril. 
Humour dans les médias : Desproges a-t-il bon dos ?
L’historien de l’humour Alain Vaillant intervient dans l’émission médias de France Inter à l’occasion des trente ans de la mort de Pierre Desproges. Une interview précise et passionnante sur l’évolution des codes du rire, de Coluche à Blanche Gardin.
Durée : 18 minutes.

Nouvelle Ecole par Antonin Archer. 16 avril.
#64 - Carlito : On a juste envie de rire.
A quoi ressemble la vie d’un Youtubeur à 3 millions d’abonnés ?  Dans cette longue interview au ton parfois un peu policé mais très sincère, l’humoriste Carlito explique comment il fait ses choix de carrière pour garder l’inspiration et une vie de famille équilibrée tout en essayant de se marrer le plus possible, car c’est quand même son métier. 
Durée : 1h31. 

2 heures de perdues (Fréquence moderne). 25 avril.
Les Tribulations d'un Chinois en Chine.
Belmondo en Tintin dépressif entre aventure à la Indiana Jones et humour lourdingue, l’équipe de 2hdp s'attaque cette semaine à la comédie de Philippe de Broca et son ambiance ringarde attendrissante très années 60.
Durée : 1h05.

Cette newsletter est une œuvre originale d'Adrien Franque et Clément Mathis.

Copyright © 2018 HAHA, All rights reserved.



Vous ne voulez plus recevoir cette newsletter ?
Vous pouvez vous désabonner en suivant ce lien.






This email was sent to <<Inscrivez votre adresse mail>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
HAHA · ///// · Paris 75 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp