Copy

Des vingtenaires inadaptés, grands garçons nonchalants fragilisés par l'époque, hyper anxieux ou déprimés : voilà ce qu'on retrouve, en filigrane, au menu de la newsletter cette semaine. Le pensionnaire du Saturday Night Live Pete Davidson revient tout d'abord avec un nouveau spectacle au ton désenchanté, pendant que Vincent Lacoste tente de grandir dans Mes jours de gloire au cinéma. En one-liner, la découverte Whitmer Thomas, qui mêle vannes sur le rock emo et vrais morceaux musicaux dans son special pour HBO. Enfin, La Vie de Peeta, dernière création du collectif Le Grabuge sur YouTube pourrait presque être une version totalement dégénérée de cet humour adulescent, son principal protagoniste étant un bébé un peu spécial.
Si vous voulez nous envoyer recommandations, avis ou idées c'est à l'adresse revuehaha@gmail.com.

Une reco de spectacle à voir en ce moment.
Pete Davidson : Alive from New York
Disponible sur Netflix depuis le 25 février
. Durée : 50 mn.
Il s'est passé pas mal de choses dans la vie de Pete Davidson depuis son dernier special, le plutôt réussi SMD, en 2016 : trois nouvelles saisons au Saturday Night Live, une relation ultra-médiatisée avec la chanteuse Ariana Grande et le tournage du prochain Judd Apatow, The King of Staten Island, qui sortira cet été. Présenté depuis ses débuts comme le futur du stand-up, il revient ici un peu essoré par la célébrité et les addictions, dans un spectacle au rythme dégingandé. 

Avec son regard cerné, sa voix bancale et ses petits gloussements de foncedé, Pete Davidson a tout du personnage de cartoon. Cela rend sa présence agréable, même si les vannes ne sont pas toujours au rendez-vous : d’une histoire d’embrouille avec Louis CK jusqu’aux révélations récentes sur son père mort le 11 septembre («Il était pompier et prenait de la cocaïne. Je savais que mon père était un héros, je ne savais pas que c’était un superhéros !»), on traverse parfois dans Alive from New York des gros moments de flottement qui semblent mettre en péril toute l’entreprise. S’il n’est pas déplaisant, le spectacle - qui dure à peine 50 minutes - donne au final une étrange impression de fragilité : du stand-up sous anxiolytiques, bien dans son époque.
Une sélection des meilleurs articles sur la comédie parus dernièrement.

Auteurs. Slate est allé à la rencontre d’auteurs comiques pour la télévision. Rythme de travail effréné, lien variable avec le comédien qui utilise les vannes, concurrence et manque de reconnaissance de public, l’article explore toutes les facettes de ce métier de l’ombre. 

Comédies. Qu'est-ce qu'une comédie française se demande Brain Magazine ? Pour y répondre, cinq réalisateurs aux styles très différents, entre Eric Judor, Charles Nemes ou Igor Gotesman. Pendant ce temps-là, Le Point interroge les auteurs de la newsletter Calmos sur l'absence de comédies aux César.  

Femmes.  Pour évoquer le renouvellement des humoristes, en particulier dans le stand-up, Grazia en a sélectionné cinq (entre autres Fadily Camara, Marina Rollman ou Anaïde Rozam) qui donnent leur point de vue sur le politiquement correct et leur place dans le milieu de l'humour.   

Brody. Un après le suicide de Brody Stevens, la scène stand-up de Los Angeles tente de faire vivre la mémoire de ce comique unique en son genre raconte Vulture, via une chaîne YouTube et des campagnes de prévention autour de la santé mentale.

Dans 30 ans, ils seront dans «Samedi d'en rire». Vous les aurez découverts ici.
Le Grabuge

Malformé, impotent, incapable d’articuler d’autres mots que «papa», accro au Cacoulac, Peeta fait vivre un enfer à son père qui craque petit à petit. Signé du collectif Le Grabuge, La vie de Peeta est un conte glauque, absurde et minimaliste à l’image soignée, avec au casting le Youtubeur Babor, accompagné entre autres de Camille Fievez (Glamouze)

Une vanne, une seule.
Whitmer Thomas : The Golden One
Diffusé sur HBO le 22 février. Durée : 1h04. 
Une reco de film à voir en ce moment.
Mes jours de gloire
D'Antoine de Bary, avec Vincent Lacoste. Sorti le 26 février. Durée : 1h39.

Acteur ayant connu quelques succès très jeune au cinéma, Adrien Palatine (Vincent Lacoste) est un vingtenaire désormais un peu submergé par sa vie d’adulte, entre impôts non payés et échecs amoureux. Si cette comédie nonchalante n’invente pas grand chose, dans un style de portrait de personnage inadapté vu chez Judd Apatow ou Bruno Podalydès, son intérêt repose avant tout sur les qualités de comédien lunaire de Vincent Lacoste, parfait en grand enfant narcissique se noyant petit à petit en évitant toute responsabilité.

Le meilleur de l'humour en baladodiffusion de ces deux dernières semaines.
You Made It Weird with Pete Holmes. 26 février.
Jesse David Fox.
Malgré les interruptions irritantes de l’humoriste et présentateur Pete Holmes, le journaliste de Vulture Jesse David Fox expose son point de vue - passionnant - sur l’utilité de la critique de stand-up. 
Durée : 2h31. Podcast en anglais.

Pour que tu rêves encore (Radio Nova). 14 février.
Vendredi Tech Comédies.
David Honnorat et Hugo Alexandre de la newsletter Calmos sont invités par la matinale de Nova pour passer en revue l'histoire des comédies françaises, de la Cité de la Peur aux Beaux Gosses en passant par la Tour Montparnasse Infernale.
Durée : 25 mn.

Galères d'humoristes. 22 février.
Épisode 63 : Mahaut.
Dans ce court podcast, des humoristes racontent leurs pires souvenirs de scène. Ici, la stand-uppeuse Mahaut se souvient de ses bides honteux et notamment d’un public peu adapté à un de ses sketchs.
Durée : 6 mn.
HAHA
Une newsletter rédigée par Adrien Franque et Clément Mathis.
Logo et illustration : Pierre Thyss.
Suivez HAHA sur Twitter, Facebook ou Instagram.

Copyright © 2020 HAHA, All rights reserved.



Email Marketing Powered by Mailchimp