Copy

Cette semaine dans HAHA, coïncidence, avec deux œuvres qui parlent de paternité. Celle de Mike Birbiglia, brillamment contée dans son dernier seul en scène, The New One, disponible sur Netflix. Et puis celle qui a constitué le fil rouge d'Irresponsable, série «dramédique» conclue par une saison 3 à voir en ce moment sur OCS. Haroun lui, n'interroge pas la paternité mais l'humour dans une série d'interviews chez Brut.

Si vous voulez nous envoyer mots doux ou recommandations c'est à l'adresse revuehaha@gmail.com.   

Une reco de spectacle à voir en ce moment.
Photo Netflix.
Mike Birbiglia : The New One
Diffusé depuis le 26 novembre sur Netflix
. Durée : 1h25.

Mike Birbiglia ne voulait pas d'enfant. Pourtant, il en a eu un. C'est ce que raconte en résumé le dernier spectacle de ce nom bien connu du stand-up US, au titre malin : The New One, ou «le petit dernier», autant sa petite fille que ce nouveau seul en scène qui l'a amené jusqu'à un théâtre de Broadway. Seul en scène, car on est ici plus proche du monologue de spoken word que du stand-up traditionnel. Birbiglia déroule son expérience de la paternité en commençant par son canapé : «Les canapés sont une technologie plus sophistiquée qu'ils n'y paraissent. C'est comme un lit, mais qui vous ferait un câlin.»

Déambulant aux quatre coins de la scène, avec un débit soigneusement posé, Mike Birbiglia sait parfaitement ménager ses effets. «J'ai perdu beaucoup d'amis à cause des enfants. Parce que c'est vraiment comme une maladie, mais en pire, puisque c'est une maladie que les autres veulent que t'attrapes aussi.» Puis, il énumère les sept raisons pour lesquelles il ne veut pas d'enfant, à commencer par ses gènes désastreux qu'il ne veut pas refiler à un autre être humain.

Enfin, il devient père. «On l'a appelée Oona, ce qui veut dire "un". Comme dans "on n'en aura qu'un".» C'est alors la description de ce rôle étrange face à la mère et son enfant, «de stagiaire dans sa propre famille», qu'il raconte devant un public intello new-yorkais. Au fil de The New One, Mike Birbiglia use de toutes ses qualités de narrateur, et d'une variété de talents comiques, physiques ou vocaux, avec un humour à la fois doux et mordant, pour raconter une histoire de père bien agencée, qui se termine où elle a commencée : sur un canapé. 

Une sélection des meilleurs articles sur la comédie parus dernièrement.

Elmaleh. Dans le Vanity Fair de ce mois-ci, la journaliste Besma Lahouri a enquêté sur CopyComic et les différents humoristes qui ont été épinglés. On y apprend surtout que Gad Elmaleh ne semble pas en avoir fini avec les emprunts à d'autres comiques comme l'a relevé la journaliste. 

Judor. En pleine tournée promo pour la saison 3 de Platane (dont on vous parlera certainement prochainement), Eric Judor a répondu aux questions de Vice, a pris l'apéro avec le Monde ou a donné ses conseils pour être drôle à Brut.

Décennie. Qui dit fin d’année dit top de l’année, qui dit fin de décennie dit top de la décennie. Le magazine Américain Paste s’est livré à l’exercice, en donnant son Top 25 des meilleures comédies depuis 2010. Un classement plutôt surprenant et varié.

Sempé. Télérama a rencontré le dessinateur Sempé à qui une rétrospective est consacrée à Rueil-Malmaison. L’illustrateur, entre autres, du Petit Nicolas raconte son amour pour Paris, ses collaborations avec le prestigieux magazine The New Yorker et ses influences dans le dessin d’humour d’après-guerre.

Rire(s). Comment rit-on en langage SMS à travers le monde ? «kiekie» au Congo, «kkkkkk» au Portugal et en Corée, «haha» ou «ahah», la BBC fait un tour d'horizon qui révèle aussi les spécificités culturelles de chaque langue.

Montreux. A l'occasion du festival de Montreux qui s'est terminé samedi, le directeur de l'événement Grégoire Furrer a confié ses projets au Parisien, évoquant notamment une «Star Ac mondiale de l'humour» et le succès toujours grandissant du festival suisse, notamment dû à sa très suivie chaîne YouTube.

Darmon. Le truc le plus drôle de ces dernières semaines reste incontestablement cette émission-hommage du Burger Quiz pour les dix ans de la (fausse) mort de Gérard Darmon, avec un Edouard Baer en roue libre.

Une reco de série à voir en ce moment.
Irresponsable, saison 3
De Frédéric Rosset. Diffusé sur OCS depuis le 5 décembre. Durée : 10x23 mn. 

On avait laissé les jeunes parents Julien (Sébastien Chassagne) et Marie (Marie Kauffmann) enfin réunis à la fin de la saison 2 mais voilà qu’un nouvel élément ébranle leur fragile foyer : leur fils Jacques leur annonce qu’il veut partir voyager, loin, pour une durée indéterminée plutôt qu’aller à la fac. Que faire ? Le forcer à rester, par égoïsme, au prix de stratagèmes discutables, ou le laisser vivre sa vie ? 

Angoisse des parents pour leur enfant qui ne suit pas la ligne tracée, qui n’ont pas de modèle sur lesquels s’appuyer et sont eux-mêmes en plein crise, cette troisième saison est plus sombre, moins comique, sans doute car le personnage de Jacques, interprété par Théo Fernandez, y est moins présent. Mais l’apparition de nouveaux personnages forts (dont l’excellente Alisson Chassagne) pour étoffer l’intrigue et des moments d’adieux déchirants concluent à merveille l’histoire de cette famille décomposée-recomposée à laquelle on s’était attachés.

Hors Piste
 Hors Piste 
Deux sauveteurs en montagne interviennent pour secourir un skieur perdu et blessé. Mais les deux compères se révèlent être aussi confiants qu’ils sont maladroits, et la mission vire au fiasco total. Six minutes d’aventure muette et absurde où le blessé, en brancard, est trimballé sur les pentes, utilisé comme pont, comme luge, sans jamais broncher. Plans de montagne magnifiques, animation soignée, personnages d'inspiration Pixar et style années 80 burlesque, tout est réussi dans ce très court-métrage, projet de fin d'études d'étudiants de l'Ecole des nouvelles images d'Avignon et déjà récompensé par une quarantaine de prix à travers le monde. (Cliquez sur l'image pour voir la vidéo)
Une émission à voir en ce moment.
En rire avec Haroun
Diffusé par Brut tous les dimanches depuis le 10 novembre. Durée : 5 minutes.

Sempiternelle question : peut-on rire de tout avec tout le monde ? Pour tenter d'y répondre une bonne fois pour toutes, l'humoriste Haroun s'est mis en tête d'aller interroger des représentants de minorités souvent visées par l'humour. Avec le champion paralympique de tennis Michaël Jérémiasz, il discute du rire avec les handicapés. Les gens qui sont drôles, «ce sont des gens qui ont pas de gêne sur cette question-là (le handicap)», raconte ainsi Jérémiasz dans le premier épisode, tandis que dans l'épisode 2, le rédacteur-en-chef de Têtu se félicite de l'émergence d'une multitude de stand-uppeurs LGBT tout en regrettant ne pas voir de couple gay dans Scènes de ménages. En face, Haroun mène son enquête respectueusement : «on est forcés, comme humoristes, d'être à la pointe de ce qui se fait culturellement», conclut-il ainsi à la fin de l'épisode 3 abordant les clichés sur les asiatiques.

Le meilleur de l'humour en baladodiffusion de ces deux dernières semaines.
Stand-up, bande de rigolos (Binge Audio). 25 novembre.
Épisode 1 – Commencer dans le stand up.
Série de 4 épisodes courts de Binge Audio sur les coulisses du stand-up. Les difficultés du début, l’exercice de la profession, les questions financières et le plagiat : un bel aperçu de ce qu’est le stand-up actuellement.  
Durée : 4x16 minutes.

Stand Up France. 27 novembre.
EP7 : CopyComic, le plagiat et l’humour.
Un podcast lancé par Briac, un humoriste fondateur du Factory, l’un des plus importants comedy clubs de Marseille, qui revient chaque semaine sur l’actualité de l’humour. Son regard de passionné aux références pointues s’accompagne d’un point de vue pédagogique sur les mécanismes de l’humour. 
Durée : 1h20.

Parler comme jamais (Binge Audio). 27 novembre.
Avoir l’essence de l’humour.
La linguiste Laélia Véron rencontre Guillaume Meurice pour aborder l’humour par l’angle du langage et de son utilité sociale. Un épisode intelligent qui aborde beaucoup de sujets, en citant aussi bien Freud que Didier Super.
Durée : 33 minutes.
HAHA
Une newsletter rédigée par Adrien Franque et Clément Mathis.
Logo et illustration : Pierre Thyss.
Suivez HAHA sur Twitter, Facebook ou Instagram.

Copyright © 2019 HAHA, All rights reserved.



Email Marketing Powered by Mailchimp