Copy
La newsletter qui prend le rire au sérieux

Le stand-up 

Une reco de spectacle à voir en ce moment.
Anthony Jeselnik : Fire at the Maternity Ward (Netflix)
Durée: 1h04. Disponible depuis le 30 avril. 

Malgré les allures arrogantes qu’il se donne, prétendu mâle alpha en blouson de cuir, Anthony Jeselnik est un vrai nerd. Un obsédé de la vanne parfaite, aux thèmes offensants à première vue (ça parle beaucoup de bébés morts ou d’avortement dans ce nouveau spectacle) mais aux cibles toujours bien choisies, tirs nets et précis, loin des soi-disant attaques à la bien-pensance de vieux comiques un peu largués comme Ricky Gervais ou Louis CK. Cette idée, fausse, selon laquelle Jeselnik serait un humoriste offensant, est encore plus visible dans ce nouveau spectacle pour Netflix, trois ans après le succès de Thoughts & Prayers.

Avec son rythme lent mais pas nonchalant, qui pèse un peu sur ses histoires écrites au cordeau, Fire at the Maternity Ward renforce l’impression d’un travail d’artisan de l’humour noir. C’est son style, mais ça reste un peu dommage que Jeselnik délivre les chutes de ses vannes avec autant d’emphase, alors que, paradoxalement, on se retrouve à rire bruyamment à ses blagues mauvais esprit balancées à la va-vite, tels que «I live in Los Angeles. Like you fucking wish you could.» 

Sur plus d’une heure, le comique de Pittsburgh vise plutôt l’humour amoral et intemporel que le commentaire sociétal, alignant des merveilles de one-liners acides dans la veine d’un Mitch Hedberg ou de vannes à contre-pied et remplies de chausses-trappes : d’une histoire de voisin amnésique à celle d’un suprémaciste blanc voulant le payer une fortune pour qu’il vienne se produire devant ses amis, on ne sait jamais d’où le coup va partir.

A lire aussi : un portrait d'Anthony Jeselnik dans le New York Times

La revue de presse 

Une sélection des meilleurs articles sur la comédie parus ces deux dernières semaines.

CBB. C’est le 10e anniversaire de cette utopie de podcast comique qu’est Comedy Bang Bang, un terrain de jeu pour les meilleurs improvisateurs de l’humour américain. A cette occasion, Scott Aukerman a sorti un épisode best-of de 10 heures (!), a donné une interview à AV Club, et ses invités récurrents se sont livrés chez Vulture ou Paste Magazine.

Nanette. «Comment j’ai cassé l’humour» : c’est le titre du Ted Talk donné par l’Australienne Hannah Gadsby après le succès l’an dernier de son spectacle Nanette, visible ici.

Féministe. Sans être très en vue ces derniers temps - on attend son premier film pour Netflix, Wine Country, la semaine prochaine - Amy Poehler a participé ces dernières années à lancer nombre de nouvelles voix féminines de la comédie, de Broad City à Russian Doll. Un portrait à lire dans The Hollywood Reporter.

Hulu. En ce début d’année, Hulu a sorti trois des séries comiques les plus rafraîchissantes du moment, avec l’excellente PEN15 et les sympathiques Shrill et Ramy. Vulture a interviewé le responsable des contenus originaux d’Hulu pour connaître leur recette.

Disparitions. Deux figures de la comédie française populaire des années 1970-80 ont disparu coup sur coup. C'est d'abord le très gaulois Jean-Pierre Marielle, sa voix de stentor et ses saillies lubriques dans le cinéma libertaire des Blier ou Séria, auxquelles Ciné Comédies rend hommage. Puis, ce fut Anémone, qui, du Père Noël est une ordure jusqu'à Jacky au Royaume des filles (Riad Sattouf s'est ému de sa disparition sur Facebook), a baladé sa dégaine excentrique et sa voix, «reconnaissable entre toutes, cet éraillement gouailleur qui partait dans les aigus et restait dans les graves», comme l'écrit Libé.

L'émission 

Une émission à voir en ce moment.
I Think You Should Leave with Tim Robinson (Netflix)
Durée: 6x18 minutes. Disponible depuis le 23 avril. 

Tim Robinson a longtemps été auteur au Saturday Night Live avant de co-créer sa série, la regrettée Detroiters sur Comedy Central (HAHA #27). Dans ce sketch show pour Netflix, il reprend quelques recettes de SNL, le plateau et le direct en moins, quelques trouvailles visuelles en plus. Le tout premier sketch donne la couleur : après un entretien d’embauche dans un café, le candidat tire sur la poignée pour sortir, sauf qu’il s’agit d’une porte à pousser. «Ça fonctionne dans les deux sens, je suis venu hier», assure-t-il histoire de ne pas perdre la face, s'obstinant, rouge et la bave aux lèvres, jusqu’à faire sortir la porte de ses gonds. 

C’est la formule presque irrésistible des meilleurs sketchs de Robinson : un personnage qui s’enfonce inexorablement dans son mensonge pour rester digne. Si tout ne fonctionne pas - c’est souvent le risque dans ce genre d’exercice - on reste quand même assez ébahi devant les idées merveilleusement débiles et régressives mises en images. Parmi les meilleurs moments, on retiendra l’apparition de Will Forte en voisin d’avion inquiétant, l’incroyable acteur latino au jeu aléatoire dans le sketch sur le focus group ou encore Tim Heidecker (Tim & Eric semble l’une des autres influences du show) en insupportable fan de jazz participant à un Time’s Up. Mais la vedette tout du long reste Robinson, avec sa tronche hilarante et son timing comique parfait.

A lire aussi : une interview making-of de Tim Robinson à lire chez Vulture.

Le one-liner 

Anthony Jeselnik : Fire at the Maternity Ward (Netflix)

La série 

Une reco de série à voir en ce moment.
Tuca & Bertie (Netflix)
Durée : 10x25 minutes. Disponible depuis le 3 mai.

Pile à mi-chemin entre Broad City et BoJack Horseman (avec qui elle partage son illustratrice Lisa Hanawalt), Tuca & Bertie est une buddy série narrant les aventures de deux oiseaux-femelles (des personnages anthropomorphiques comme dans BoJack), un toucan extraverti et une grive inquiète (une dynamique comparable à celle d’Abbi & Ilana dans Broad City). Si on repère vite ce pitch de départ, la série part rapidement plus loin, notamment dans son aspect visuel, très inventif, et creuse la psychologie de ses personnages, des millenials au tournant de la trentaine, remarquablement doublés par un duo de comédiennes en vogue, Tiffany Haddish et Ali Wong.

A lire aussi : cette interview de Lisa Hanawalt dans Cheek Magazine

Les podcasts 

Best-of de l'humour en baladodiffusion de ces dernières semaines.  
2 Heures de perdues (Fréquence Moderne). 1er mai. 
Ready Player One.
L’équipe de 2 Heures de perdues reçoit cette semaine le duo Adrien Ménielle - FloBer, les animateurs du Floodcast pour critiquer le dernier film de Spielberg, Ready Player One et ses références incessantes à l’univers pop des années 1980 : rencontre jouissive entre les deux podcasts indé les plus drôles du moment.  
Durée : 1h42.

Affaires sensibles (France Inter). 25 avril.
Dieudonné, de l’humour à la haine.
Vacances scolaires oblige, France Inter était dans la rediffusion cette semaine. L’occasion de (re)découvrir cet épisode consacré à l’interdiction du spectacle de Dieudonné en 2014 pour ses propos antisémites, les conséquences judiciaires, ainsi que le récit de toute la radicalisation de l’humoriste. En deuxième partie, l’interview touchante d’Elie Semoun, ancien partenaire sur scène de Dieudonné qui se déclare «trahi» par la dérive politique de celui qu’il considère encore comme son ami.
Durée : 53 minutes. 

SMT ?! (Deezer). 1er mai.
Peut-on échapper à la dictature du sport ?
Depuis janvier, David Castello-Lopes (auteur des excellentes pastilles TV Depuis Quand?) et Thomas Croisière (chroniqueur sur France Inter) ont repris le podcast Sérieusement!? de Pablo Mira. Une version plus dynamique avec une recette qui rappelle l’émission du premier : montage rythmé, air naïf/gênant assumé dans la présentation, des blagues. Mais aussi de vraies informations : pour cet épisode sur le sport, l’une des invités est notamment l’ancienne championne du monde de ski acrobatique Marie Martinod.
Durée : 37 minutes.
Cette newsletter est une œuvre originale d'Adrien Franque et Clément Mathis.
Logo et illustration : Pierre Thyss.
Web designer : Thomas Devos.


Copyright © 2019 HAHA, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp