Copy
Pleins feux sur la gestion de produits 

Ce mois-ci, nous braquons les projecteurs sur la gestion des produits, une discipline relativement nouvelle au sein du gouvernement du Canada. Un gestionnaire de produits est la colle qui maintient ensemble les équipes de produits. Il est la boussole qui guide l’équipe vers l’objectif consistant à offrir le meilleur service possible aux utilisateurs. Rarement experts en recherche, en conception, en développement ou en politiques, les gestionnaires de produits servent à orienter les équipes d’experts vers l’atteinte de leurs objectifs.

Rencontrez nos gestionnaires de produits

Nous avons posé à nos gestionnaires de produits, Courtney, Kylie et Ross, quelques questions sur la gestion de produits et quelques conseils au sujet de ce travail.

                                         

Courtney Claessens est gestionnaire de produits dont le travail est axé sur les gens : les utilisateurs, les partenaires et l'équipe.

Kylie Havelock est gestionnaire principale de produits en échange du gouvernement du Royaume-Uni. Lorsqu'elle ne collabore pas avec ses équipes, elle révise probablement son balado ou se familiarise avec la conception Web accessible.

Ross Ferguson est chef de produits. Il a une certaine habileté pour travailler de façon créative avec la technologie au profit des gens. 


Que font les gestionnaires de produits?

Courtney : Les gestionnaires de produits s’assurent que la bonne chose est construite au bon moment.
Kylie : Les gestionnaires de produits sont chargés d’appliquer la technologie de façon à fournir la plus grande valeur possible aux utilisateurs et à l’organisation. Les organisations ont de nombreuses possibilités d’offrir de meilleurs services aux utilisateurs. Le gestionnaire de produits a pour rôle de mobiliser les compétences de son équipe en ce sens.
Ross : Être un gestionnaire de produits, c’est aider l’équipe à orienter ses talents et sa technologie vers les besoins des utilisateurs, et travailler sur les bonnes choses, au bon moment, de la bonne façon.

 

Qu’est-ce qui trompe les gens en matière de gestion de produits?

Courtney : Il n’est pas question de gestion de projet. La gestion de projet est constituée de jalons et de ressources, et à ce sujet, la question est : « sommes-nous en bonne voie de réaliser ce projet au bon moment? ». Même si cela faisait partie de la gestion de produits, il s’agit surtout d’être le porte-parole des utilisateurs et des intervenants. Par ailleurs, vous n’êtes pas le patron d’une équipe. Je ne suis pas un gestionnaire de personnes, je ne suis qu’un membre de cette équipe qui essaie de faire avancer quelque chose.
Kylie : Les gestionnaires de produits ne sont pas responsables de la « création ou de la prestation de solutions ». En fait, leur rôle est de résoudre les problèmes pour les utilisateurs, ce qui peut entraîner ou non l’obligation de construire ou de livrer quelque chose.

 

Quelle est la meilleure partie de votre travail?

Courtney : J’adore voir les résultats tangibles des efforts de l’équipe et j’aime me sentir satisfaite d’avoir facilité la journée de quelqu’un. C’est à la fois pour nos utilisateurs et notre équipe : résoudre des problèmes pour les utilisateurs est la chose primaire, mais j’aime aussi aider à éliminer un obstacle ou améliorer le processus de l’équipe, afin de faire en sorte que tout le monde puisse se concentrer sur son travail.
Ross : Embaucher de bonnes personnes et être vraiment enthousiasmé par eux en tant qu’individus et de leur façon d’aborder ces problèmes vraiment intéressants. Et être capable d’aller ensuite expliquer à d’autres personnes ce que ces gens font, le simple fait de donner à ces gens une plate-forme leur permettant d’être reconnus pour ce qu’ils font est, à mon avis, le meilleur aspect de la fonction d’un chef de produits. 

 

Quelle est le pire aspect de votre travail?

Kylie : Les réunions. C’est à la fois la meilleure et la pire partie de mon travail. Le pire, c’est que parfois, je n’ai pas l’occasion de réfléchir avant de me retrouver dans une situation où je dois assumer un rôle de leadership ou prendre une décision. Ce n’est pas que je sois mal à l’aise avec cet aspect, mais c’est parce que j’aime avoir le temps de réfléchir et d’examiner les choses avant de me forger une opinion à leur sujet. Aussi : être éloigné de mon équipe de produits. L’aspect le plus intéressant de notre travail, c’est la collaboration avec une équipe très performante, et les jours sont nombreux où je ne passe que peu de temps avec l’équipe.
Ross : Le pire, c’est de ne pas être partout où l’on devrait être. La valeur d’un gestionnaire de produits est qu’il y a une centaine de choses qu’il pourrait faire, mais il doit fixer les priorités. Et le danger professionnel pour les gestionnaires de produits, c’est qu’ils aimeraient accomplir 100 tâches, mais ils ne le peuvent pas.

 

Si vous pouviez donner un seul conseil aux personnes qui travaillent à ce poste ou y postulent, quel serait-il?

Kylie : Trouvez votre mission. Vous pourriez être la personne la plus qualifiée au monde, mais si vous ne croyez pas à ce que nous essayons de faire et si vous n’êtes pas disponible pour les utilisateurs, et surtout ceux que nous voulons servir, alors le poste ne vous convient pas, et vous ne convenez pas non plus à l’organisation. Trouvez quelque chose qui vous passionne. J’embaucherais toujours quelqu’un qui a cette passion et cette motivation plutôt qu’un autre qui ne l’a pas, mais qui avait l’expérience ou les qualifications.
Ross : Je pense que les gens qui postulent des postes ne font probablement pas assez de recherche et ne se représentent pas suffisamment dans le travail que nous faisons. Nous parlons ouvertement sur Twitter ou sur nos blogues, et je suis toujours surpris de voir que si peu de gens profitent de toute ce qui est ouvert. Regardez, par exemple, nos discussions sur nos demandes de retrait sur Github, voyez le genre de défis qui se présentent et notre façon de les résoudre. Si vous ne le faites pas, vous vous engagez aveuglément, et je sais que nous vous poserons des questions à ce sujet. De plus, il n’est pas nécessaire d’être extraverti, mais d’être bon avec les gens.

Veuillez noter que les réponses ci-dessus ont été modifiées pour améliorer la clarté et la longueur.


---

Apprenez-en davantage sur cette liste des ressources d’apprentissage du public sur la gestion de produits

Voyez la progression des produits

Nous travaillons de manière itérative. Les produits passent par plusieurs phases : recherche intensive (découverte) puis prototypage et tests (alpha). Les produits matures sortent en bêta, puis sont mis en ligne.

Voici un aperçu de nos produits en cours :

Apprenez-en plus sur notre Page sur les produits.

Trouvez les différences

Anciens Combattants Canada (ACC) offre plus de 30 prestations et services différents. En collaboration avec ACC, nous avons créé un outil en ligne qui permet aux vétérans et aux membres de leur famille de déterminer plus facilement les services qui sont pertinents pour eux et d’adapter la liste des prestations aux utilisateurs. 

Pouvez-vous repérer les principales différences entre ces deux versions des cartes de prestations qui facilitent leur utilisation après les tests auprès des vétérans?


Avant : 

Après :

Nouveau cours exécutif en littératie numérique et leadership

L’Institut sur la gouvernance, le premier du genre au Canada, lance un nouveau cours qui permettra aux cadres du secteur public d’acquérir les connaissances numériques et les compétences en leadership dont ils ont besoin pour être des décideurs efficaces dans le contexte des politiques et de la prestation de services en évolution rapide. Dirigé par un certain nombre de praticiens chevronnés de la transformation numérique du secteur public (y compris Ryan Androsoff, ancien et cofondateur du Service numérique canadien), le cours sera composé de cinq séances d’une journée qui examineront des concepts clés comme la pensée conceptuelle, les méthodes agiles, la technologie numérique et les données, et offriront des occasions pratiques pour comprendre la façon dont elles peuvent être appliquées aux activités du gouvernement.

Exercise pratique de 5 jours
Lancement du programme: le 3 décembre 2018
Date limite d'inscription: le 19 novembre 2018
  
Les places sont limitées et le cours commencent à se remplir. Vous trouverez plus de renseignements au sujet du programme et les instructions sur le processus d’enregistrement sur le site Web d’IOG.

Joignez-vous au SNC!

Nous souhaitons combler ces postes le plus tôt possible : Nous embauchons également dans quatre volets et à tous les niveaux d’expérience :

Marquez ces dates dans votre calendrier

Voici quelques événements dans notre ligne de mire durant les prochains mois : 

Nous voulons vous entendre

La recherche sur les utilisateurs éclaire nos décisions entourant la conception de produits. Dans un esprit de recherche avec nos abonnés et nos lecteurs, nous voulons connaître votre réaction à la lecture de cette infolettre. Quel type de contenu appréciez-vous? Quels éléments voudriez-vous y voir ajouter ou retirer dans les prochains numéros? Nous vous remercions de vos commentaires et nous les répéterons en fonction de votre réaction!

Rencontrez nos gestionnaires de produits
J’ai aimé ça 👍
J’ai moins aimé ça 👎


Voyez la progression des produits
J’ai aimé ça 👍
J’ai moins aimé ça 👎


Trouvez les différences
J’ai aimé ça 👍
J’ai moins aimé ça 👎


Nouveau cours exécutif en littératie numérique et leadership
J’ai aimé ça 👍
J’ai moins aimé ça 👎


Travaillez avec nous
J’ai aimé ça 👍
J’ai moins aimé ça 👎


Marquez ces dates dans votre calendrier 
J’ai aimé ça 👍
J’ai moins aimé ça 👎

Communiquez avec nous

Vos rétroactions, vos questions et vos commentaires sont les bienvenus! Cette infolettre vous intéresse? Nous vous encourageons à partager celle-ci pour nous aider à élargir notre portée et à rester en contact avec l’ensemble de la communauté numérique!

Site Web du SNC
Compte Twitter du SNC
Page LinkedIn du SNC
Chaîne YouTube du SNC
Dépôt GitHub du SNC
Medium
ENvoyez-nous un courriel

Si ce courriel vous a été transféré, vous pouvez vous abonner à notre liste d’envoi pour recevoir de nos nouvelles directement.

Abonnez-vous à notre liste d'envoi

Nous comprenons si vous ne souhaitez plus recevoir de nos nouvelles.
Vous pouvez vous désabonner de notre list d'envoi.

If you prefer to receive news from us in English, subscribe to our English mailing list, on our website.