Copy
ConverRSE#2
Voir ce message dans votre navigateur web
Jeudi 5 juillet 2018


REPORTING EXTRA FINANCIER, QUEL RAPPORT CHOISIR POUR 2018 ?


Rapport RSE, Rapport GRI, COP, Rapport intégré, Déclaration de Performance Extra Financière…. alors que les obligations règlementaires et les référentiels extra financiers se multiplient… le choix d'un support et d'un référentiel pour présenter sa démarche de responsabilité sociétale devient un véritable casse-tête pour les entreprises. Quel document privilégier, pour quelle cible ?
#ConveRSE vous aide à y voir plus clair.


Le Rapport RSE


Par définition c’est le document plébiscité par bon nombre d’entreprises qui souhaitent présenter leurs engagements responsables.
Avantage : C’est un document centré exclusivement sur la démarche et ses principaux résultats et qui s’adresse à l’ensemble des parties prenantes.
Inconvénient : On peut lui reprocher son contenu trop « communicant ». Pour éviter cet écueil, mettre l’accent sur procédures et les bonnes pratiques (certifications ISO 14001, OHSAS 18001) et fournir des indicateurs clés (chiffres santé-sécurité, résultats du bilan carbone, nombre d’ACV réalisés, etc.).
Exemple : ALLIANZ • Rapport RSE 2017

 

Le Rapport d’Activité et Développement durable 


C’est le 2 en 1 adopté par les organisations qui souhaitent présenter à la fois leurs activités et leurs engagements responsables.
Avantage : Ce type de support rationnalise les investissements et les ressources allouées au projet. 
Inconvénient : Sa structure en deux parties présente les informations « en silo ». Certaines entreprises lui préfèrent désormais le rapport intégré.
Exemple : ROQUETTE • RADD 2017

 

Le Rapport intégré 
 

C’est le dernier produit éditorial plébiscité par les décideurs. Basé sur le référentiel IIRC – International Integrated Reporting Council - ce document hybride rassemble les informations financières et extra financières et s’inscrit dans une démarche plus prospective. 
Avantage : Le RI permet à l’entreprise de formaliser clairement sa stratégie. Il témoigne de l’intégration de la RSE à son business et à la croissance long terme.
Inconvénient : Prévoir du temps et des ressources ! La mise en place d’une équipe projet pluridisciplinaire est conseillée pour organiser les contenus et les objectifs attendus par ce document. 
Exemple : SUEZ RAPPORT INTÉGRÉ 2017


Le Rapport GRI 


Le rapport GRI – Global Reporting Initiative – est un référentiel international qui invite les entreprises à évaluer la performance de leurs impacts économiques, environnementaux, sociétaux et sociaux en suivant ses lignes directrices. Ce type de rapport est destiné à un public averti : type investisseurs et agences de notation extra financière.
Avantage : Ce référentiel aide les organisations à structurer leur démarche à partir d’une grille de critères précise. Il  favorise la comparabilité d’une entreprise à l’autre.
Inconvénient : La méthode est assez lourde et contraignante à mettre en oeuvre. Les indicateurs à renseigner sont nombreux (plus de 100) ce qui alourdit le volume de la publication.
Exemple : ATOS • RAPPORT RSE 2017


Le Rapport Global Compact 


Les entreprises adhérant au Pacte Mondial des Nations Unies s’engagent à publier un rapport en appliquant ses 10 principes fondamentaux.
Avantage : Ce document très orienté « droits de l’homme » et ODD - Objectifs de Développement Durable - est assez simple à mettre œuvre pour un coût moindre. Il est souvent plébiscité par les entreprises qui initient une démarche, particulièrement les PME.
Inconvénient : Les principes édictés par cette communication sur le progrès (COP) ne sont pas très contraignants. Certaines entreprises limitent parfois leurs publications à quelques bonnes pratiques pour obtenir ce label onusien.
Exemple : MAIF • COP 2017
 

La Déclaration de performance extra financière 


C’est la nouvelle publication « règlementaire » issue de la transposition de la directive européenne qui remplace le rapport Grenelle 2.
Avantage : Plus concis et stratégique, le format de la D.P.E.F s’appuie sur la matérialité des enjeux RSE et s’inscrit dans la mouvance du rapport intégré. Vérifié par un organisme tiers indépendant, cette publication s’inscrit dans une logique de preuve et de sincérité des informations.
Inconvénient : Aucune méthodologie n’est proposée pour traiter les catégories d’informations imposées par la directive ce qui laisse augurer des approches et des formats très différents d’une entreprise éligible à une autre.
 

Conseil en synthèse


Choisissez le support en fonction de vos obligations, votre niveau de maturité, des ressources allouées au projet et des cibles visées. N’hésitez pas à vous appuyer sur un référentiel existant qui vous aidera à structurer votre démarche et donnera une meilleure visibilité à votre projet. 

Nicolas Perdrix • Directeur Général •  SIDIÈSE
nperdrix@sidiese.com

LE REGARD DE L'EXPERT
 

3 minutes avec Patricia Savin, Présidente de l'association Orée
Twitter
Facebook
LinkedIn
Site web
...........................
Vous recevez ce message car vous avez été au moins une fois, en relation avec l'agence Sidièse. Si vous ne souhaitez plus jamais être contacté, le lien en pied de mail est à votre disposition.
...........................
Copyright © 2018 Sidièse, Tous droits réservés.

Notre adresse
Sidièse 49 rue de Billancourt Boulogne-billancourt 92100 France

Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou supprimer votre email de cette liste

Email Marketing Powered by Mailchimp