Copy
Newsletter n° 26
PrĂ©parer les fĂȘtes...

20 bonnes idĂ©es pour passer les fĂȘtes sans embĂ»ches !

 

Cher lecteur, chĂšre lectrice,

 

Pour moi, c’est LE rendez-vous de l’annĂ©e ! C’est une pĂ©riode qui gĂ©nĂšre des attentes rĂ©jouissantes mais aussi des stress inĂ©vitables.

Bien sĂ»r, je me rĂ©gale Ă  l’avance de la soirĂ©e autour du sapin, des retrouvailles avec les cousins qui ne viennent qu’une fois par an, des enfants qui ouvrent leurs cadeaux, du grand gueuleton du rĂ©veillon


En mĂȘme temps, quand arrive NoĂ«l, ça ne rate jamais, j’ai trois hantises rĂ©currentes. D’abord, les retrouvailles familiales vont-elles se dĂ©rouler sans accroc ? Ensuite les cadeaux que j’aurai trouvĂ©s Ă  l’arrache vont-ils faire leur petit effet ? Enfin, sur un plan plus personnel, vais-je rĂ©ussir Ă  Ă©viter de prendre deux ou trois kilos pendant cette pĂ©riode d’excĂšs caloriques rĂ©pĂ©tĂ©s ?

Il paraĂźt que la majoritĂ© des Français craignent de prendre du poids Ă  NoĂ«l et, selon une enquĂȘte d’Harris Interactive en 2015, 66 % de nos concitoyens imaginent qu’il est inĂ©vitable de prendre entre un et deux kilos pendant la derniĂšre semaine de l’annĂ©e. Vous aussi je parie...

J’ai une bonne nouvelle pour vous : chiffres Ă  l’appui (selon plusieurs Ă©tudes recoupĂ©es par le magazine Slate), on grossit effectivement un peu en fin d’annĂ©e mais... on prend moins d’un kilo en moyenne.

N’en profitez pas pour multiplier les Ă©carts quand l’heure du repas le plus long de l’annĂ©e arrivera.

Les fĂȘtes sont donc une pĂ©riode contrastĂ©e, entre joie et tension. On voudrait Ă  la fois profiter des agapes, prĂ©server sa ligne et faire des excĂšs sans surcharger son foie. L’heure est donc Ă  la mesure.

Pour mettre toutes les chances de votre cĂŽtĂ© et passer la fin d’annĂ©e dans de bonnes conditions, il vaut mieux s’y prendre Ă  l’avance : ne pas attendre le rush du dernier moment pour faire ses cadeaux ; prĂ©parer son corps aux excĂšs pour qu’il les traverse sans encombre ; accompagner son stress dĂšs qu’il se manifeste pour Ă©viter qu’il dĂ©borde
 Un programme pas aussi compliquĂ© qu’on pourrait le craindre !

 

 

Les fĂȘtes sont donc une pĂ©riode contrastĂ©e, entre joie et tension. On voudrait Ă  la fois profiter des agapes, prĂ©server sa ligne et faire des excĂšs sans surcharger son foie. L’heure est donc Ă  la mesure.

Pour mettre toutes les chances de votre cĂŽtĂ© et passer la fin d’annĂ©e dans de bonnes conditions, il vaut mieux s’y prendre Ă  l’avance : ne pas attendre le rush du dernier moment pour faire ses cadeaux ; prĂ©parer son corps aux excĂšs pour qu’il les traverse sans encombre ; accompagner son stress dĂšs qu’il se manifeste pour Ă©viter qu’il dĂ©borde
 Un programme pas aussi compliquĂ© qu’on pourrait le craindre !

 

Avant les fĂȘtes

C’est dĂšs aujourd’hui que vous devez prendre les choses en main si vous voulez Ă©chapper Ă  la montĂ©e en pression qui finit toujours par vous cueillir lorsque vous vous y attendez le moins. C’est dĂšs aujourd’hui que vous allez prĂ©parer votre corps aux fĂȘtes qui s’annoncent. Pour que tout soit prĂȘt au moment voulu, y compris vous-mĂȘme !
 

D’abord, gĂ©rez votre stress.

Car vous n’y Ă©chapperez pas, que ce stress soit d’origine positive ou nĂ©gative. Dans toutes les Ă©chelles mises au point pour Ă©valuer le niveau de stress d’un individu, on remarque que les Ă©vĂšnements trĂšs heureux (un mariage, un gain inattendu au jeu
) dĂ©clenchent dans l’organisme le mĂȘme orage hormonal que les accidents de la vie (une perte d’emploi, un deuil
). La pĂ©riode des fĂȘtes de fin d’annĂ©e concentre ces apparentes contradictions, puisque la joie, le plaisir et la tension seront au rendez-vous. Pour cela, vous disposez de plusieurs outils : des plantes, des complĂ©ments alimentaires, des exercices respiratoires


 
  • Prenez l’habitude de commencer la journĂ©e par un petit exercice respiratoire Ă  la fois stimulant et apaisant.

    Par exemple, au lever, asseyez-vous sur le bord de votre lit. Votre dos est bien droit, vos genoux pliĂ©s Ă  90°, vos mains posĂ©es sur vos cuisses. Inspirez profondĂ©ment en comptant jusqu’à 3, puis expirez lentement en comptant jusqu’à 6. Respirez de cette maniĂšre, par le nez, pendant deux minutes, puis ralentissez le rythme. Inspirez en comptant jusqu’à 4 et expirez en comptant jusqu’à 8. Ensuite, si vous y arrivez, ralentissez encore le rythme. Le tout ne dure pas plus de 5 minutes et vous pouvez le pratiquer n’importe oĂč.

    Pendant toute la durĂ©e de l’exercice,  restez concentrĂ© sur votre souffle et vos sensations corporelles. L’exercice ne doit pas devenir pĂ©nible. Conservez le rythme le plus lent avec lequel vous vous sentez Ă  l’aise. A force de rĂ©pĂ©ter l’exercice (vous pouvez aussi le faire dans la journĂ©e lorsque vous vous sentez tendu), vous serez de plus en plus Ă  l’aise.
     

  • Instaurez un rituel tisane du soir.

    Les plantes sont de formidables antistress, efficaces et doux en mĂȘme temps. L’idĂ©al est de vous offrir chaque soir, entre le dĂźner et le coucher, un « moment tisane Â» apaisant. De nombreuses plantes peuvent vous aider Ă  vous coucher sans stress et Ă  mieux dormir, de maniĂšre Ă  vous rĂ©veiller moins tendu le lendemain. Essayez le tilleul, la verveine citronnĂ©e, la lavande, la passiflore, la camomille, la marjolaine
 Elles sont agrĂ©ables au goĂ»t, ce qui ne gĂąche rien.

    Le fait de prĂ©parer votre tisane chaque soir, en rĂ©pĂ©tant les mĂȘmes gestes (choisir une jolie thĂ©iĂšre, prĂ©parer votre plateau
) inscrira profondĂ©ment dans votre cerveau ce que reprĂ©sente cette pause : une parenthĂšse de plaisir et d’apaisement. L’effet se fera sentir de plus en plus rapidement, dĂšs que vous commencerez votre prĂ©paration.
     

  • Faites une cure de magnĂ©sium et d’Omega 3.

    Votre cerveau et votre systĂšme nerveux en consomment de grandes quantitĂ©s, surtout dans les pĂ©riodes de tension. On trouve des produits, conditionnĂ©s en comprimĂ©s ou en gĂ©lules, dans les pharmacies, parapharmacies et boutiques de produits diĂ©tĂ©tiques. Commencez votre cure dĂšs que possible, de maniĂšre qu’elle dure jusqu’à NoĂ«l.
     

  • Ne laissez pas tomber votre activitĂ© physique.

    La tentation est grande, devant le planning quotidien qui s’enrichit de tĂąches variĂ©es (courses, cadeaux, prĂ©paratifs
), de renoncer Ă  votre demi-heure quotidienne de marche, ou Ă  votre partie de tennis du week-end. Ne tombez pas dans ce piĂšge. En ce moment plus qu’en aucun autre, vous avez besoin de cette parenthĂšse physique. L’activitĂ© est un excellent anti-stress, en mĂȘme temps qu’un dĂ©toxifiant de choix.
     

Boostez votre immunitĂ© pour ne pas ĂȘtre malade le jour J.

Le stress et la tension nerveuse finissent par affaiblir nos dĂ©fenses immunitaires. Or, l’hiver est une saison bĂ©nie pour les bactĂ©ries et les virus qui adorent l’humiditĂ©. Et qu’y a-t-il de plus frustrant que de se retrouver au lit avec une fiĂšvre de cheval pendant que les autres font la fĂȘte, alors mĂȘme que l’on s’est donnĂ© corps et Ăąme aux prĂ©paratifs ? Pas de panique : les exercices de respiration et de relaxation que vous offrirez Ă  votre organisme constituent dĂ©jĂ  un soutien immunitaire sĂ©rieux. Ajoutez-y quelques produits naturels immunostimulants


  • Faites une cure de shitakĂ© ou d’échinacĂ©e.

    Le premier est un champignon trĂšs prisĂ© des japonais, la seconde une sorte de grande marguerite rose utilisĂ©e par les Indiens d’AmĂ©rique du Nord depuis des siĂšcles. Ces deux vĂ©gĂ©taux stimulent les dĂ©fenses immunitaires, un effet vĂ©rifiĂ© par plusieurs Ă©tudes. Ce sont vos amis pour l’hiver ! On les trouve conditionnĂ©s en gĂ©lules ou en extraits. A consommer dĂšs Ă  prĂ©sent pour une cure de trois semaines.
     
  • Parfumez la maison aux huiles essentielles.

    Tous ces extraits de plantes mĂ©dicinales, extrĂȘmement concentrĂ©s, ont des vertus antiseptiques. Certaines plus encore que d’autres. Pour barrer le passage aux intrus microbiens dans la maison (surtout si l’un des membres de la famille ou un visiteur est dĂ©jĂ  malade), diffusez dans l’atmosphĂšre des huiles essentielles particuliĂšrement efficace contre les microbes hivernaux : eucalyptus, pin sylvestre, thym Ă  thymol, arbre Ă  thé 

    PrĂ©parez vos petits mĂ©langes et ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, d’orange douce ou de mandarine rouge pour le plaisir des narines (elles sentent incroyablement bon) et pour la dĂ©tente nerveuse. Histoire de faire d’une pierre deux coups !

 

Chouchoutez votre beauté au naturel.

Les fĂȘtes seront d’autant plus agrĂ©ables pour vous que vous vous sentirez pĂ©tillant(e) et Ă©clatant(e). Les yeux battus, les cernes et le teint gris, ce n’est pas l’idĂ©al pour se sentir au top. Quelques gestes naturels vous aideront.

  • Faites un gommage au bicarbonate.

    Dans un petit bol, versez du bicarbonate. Puis ajoutez un peu d’une huile vĂ©gĂ©tale (sĂ©same, noix, olive, avocat, noyau d’abricot, noix de coco
) que vous choisirez en fonction de vos goĂ»ts et de la qualitĂ© de votre peau. Autant que le geste vous soit agrĂ©able de bout en bout ! MĂ©langez jusqu’à obtenir une pĂąte grumeleuse. Conservez le bol dans votre salle de bains, en le recouvrant d’un film alimentaire.

    Deux fois par semaine, pendant votre bain ou votre douche, gommez votre visage et votre corps avec cette prĂ©paration. C’est 100% naturel, trĂšs agrĂ©able et extrĂȘmement efficace. En plus, c’est beaucoup moins onĂ©reux que les produits cosmĂ©tiques industriels.

     
  • Nourrissez votre peau avec des huiles essentielles.

    Ce sont de vĂ©ritables produits de beautĂ©, que vous utiliserez Ă  raison de 2 ou 3 gouttes mĂ©langĂ©es dans une cuillerĂ©e Ă  cafĂ© d’huile vĂ©gĂ©tale (vous pouvez utiliser les mĂȘmes que pour votre gommage). Choisissez vos huiles essentielles en fonction de votre peau : du bois de rose (ou du bois d’Asie) pour stimuler les peaux matures et faire disparaĂźtre les tĂąches liĂ©es Ă  l’ñge ; de l’hĂ©lichryse italienne si vous avez des rougeurs (couperose par exemple) ; du nĂ©roli et de la lavande si vous avez la peau grasse ; de l’oliban et de l’ylang-ylang si elle est sĂšche.

    Attention : les huiles essentielles sont parfois irritantes pour la peau. Alors ne les utilisez pas pures et n’augmentez pas les doses de maniĂšre alĂ©atoire. Utilisez cette prĂ©paration comme un soin de nuit que vous passerez aprĂšs votre gommage, en Ă©vitant le tour des lĂšvres et surtout le tour des yeux oĂč la peau est trĂšs fine et fragile.
 

Un peu de détox pour vous préparer.

Votre corps va subir de plein fouet tous les excÚs de table et de bouteille auxquels vous allez vous livrer pendant la semaine fatidique qui dure du 24 décembre au 1er janvier. Alors prenez les devants en lui offrant une petite cure détox spéciale.

  • Pendant les deux Ă  trois semaines qui prĂ©cĂšdent, mangez beaucoup de fruits et lĂ©gumes frais.

    Choisissez-les drainants, de maniĂšre que cet apport en vitamines, minĂ©raux, fibre et eau soutienne l’activitĂ© de vos organes Ă©monctoires. DĂ©gustez-les crus ou cuits Ă  la vapeur. Pensez au poireau pour nettoyer les intestins, Ă  la carotte et au radis noir pour drainer le foie, Ă  l’endive et aux clĂ©mentines pour soutenir les reins
 En augmentant volontairement vos apports vĂ©gĂ©taux, vous diminuerez sans faire d’effort la part des autres aliments, notamment les sucres et les cĂ©rĂ©ales raffinĂ©es.
     
  • Pour aider vos reins, buvez suffisamment d’eau : au moins un verre de taille moyenne toutes les deux heures dans la journĂ©e (davantage si vous avez soif).

    Si vous choisissez une eau minĂ©rale, lisez bien l’étiquette : votre eau doit contenir moins de 20 mg de sodium et de 700 mg de bicarbonate par litre afin de ne pas encombrer inutilement votre organisme.
     

  • Pour prĂ©parer votre foie aux agapes, offrez-lui une petite cure de desmodium et d’artichaut.

    La premiĂšre est une plante africaine qui stimule la rĂ©gĂ©nĂ©ration des cellules hĂ©patiques (en extrait liquide). La seconde, ce n’est pas l’artichaut que nous consommons en vinaigrette, mais les feuilles de la plante qui porte ce bouton floral. C’est un draineur hĂ©patique trĂšs efficace, qui stimule la production et l’évacuation de la bile indispensable Ă  la digestion des graisses. Mais sa saveur est trĂšs amĂšre et dĂ©sagrĂ©able. Il vaut donc mieux le prendre en gĂ©lules de poudre de plante.

Annonce spéciale

ActinutritionÂź KETODESTOCK est un draineur phyto-actif.

Il cible la combustion des graisses et leur élimination par le métabolisme corporel.
BĂ©nĂ©ficiant de l'A.C.E. BioTechnologyÂź*, ActinutritionÂź KETODESTOCK :

white_check_mark favorise la combustion des graisses grĂące au guarana

white_check_mark encourage l'Ă©limination urinaire et le drainage grĂące au fenouil

white_check_mark contribue Ă  rĂ©duire la fatigue grĂące aux vitamines B2, B3, B5 et B9.

 
ESSAYEZ-LE MAINTENANT ▶
Suite de la lettre :


Pendant les repas de fĂȘtes

A partir du 24 dĂ©cembre au soir, l’heure n’est plus au rĂ©gime, aux privations, aux calories
 Oubliez ces contraintes ! Mais donnez-vous d’autres objectifs pour cette semaine qui se terminera avec le rĂ©veillon du 31 dĂ©cembre.
 

CÎté alcools


C’est le grand ennemi des fĂȘtes. Il est responsable des lendemains difficiles, des kilos sur la balance, des envies irrĂ©pressibles de sucre en fin de soirĂ©e
 Voici comment le gĂ©rer

  • Commencez toujours votre repas par un verre d’eau, que vous boirez avant de consommer la moindre goutte d’alcool.

    Votre systÚme digestif sera moins agressé.
     
  • Continuez tout au long de la soirĂ©e : buvez toujours un verre d’eau entre deux verres d’alcool.

    Vous diminuerez ainsi, sans faire d’effort, la quantitĂ© d’alcool que vous consommerez au cours de la soirĂ©e ou du dĂ©jeuner. Car l’alcool est diurĂ©tique, et l’augmentation de l’élimination rĂ©nale donne soif. L’eau Ă©tanchera cette soif mieux que le vin ou le champagne vers lesquels votre organisme vous pousserait si vous ne lui apportiez pas assez d’eau.

    Ce systĂšme est beaucoup efficace que le comptage des verres qui entraĂźne forcĂ©ment des transgressions (allez, encore un petit !) et une culpabilitĂ© le lendemain matin lorsqu’on se rĂ©veille avec la bouche sĂšche et les tempes battantes.
     

  • Pas d’alcools forts en dĂ©but de soirĂ©e.

    Commencez par du vin ou du champagne. Plus tard dans la soirĂ©e, lorsque vous aurez dĂ©jĂ  commencĂ© Ă  manger, vous pourrez exceptionnellement vous frotter aux alcools plus forts (si vous aimez vraiment ça !).  Votre organisme les supportera mieux. Mais ne tombez pas dans l’excĂšs et continuez Ă  boire un verre d’eau entre deux verres d’alcool.
Yann Rougier
Trois questions Ă  Yann Rougier

 

« Pour Ă©viter les kilos des fĂȘtes, ne comptez pas seulement sur l’alimentation ! »

Comment ne pas prendre de poids pendant les fĂȘtes de fin d’annĂ©e ?

Dr Rougier : Devant cette question, on pense immĂ©diatement « alimentation lĂ©gĂšre ». Et donc frustrations ! Ce n’est pas le moment de vous infliger ça.

Certes, un lĂ©ger contrĂŽle sera le bienvenu pour Ă©viter trop d’excĂšs. Mais Ă©vitez de faire un rĂ©gime drastique juste avant les fĂȘtes. Vous y arriveriez avec vos frustrations et cela vous pousserait Ă  des excĂšs supplĂ©mentaires.

Quant à votre organisme, il n’aurait de cesse de reprendre ce que vous avez perdu.

En revanche, un peu de dĂ©tox avant les fĂȘtes fera du bien Ă  votre organisme (voir ci-dessus). Ne comptez pas seulement sur les conseils alimentaires pour Ă©viter les kilos des fĂȘtes ! Restez raisonnable, cela suffira.

Paradoxalement, cette période est souvent fatigante, surtout pour les femmes qui portent en priorité le poids des préparatifs. Comment réagir ?

 

Dr Rougier : C’est vrai, les femmes sont souvent en premiĂšre ligne dans la course aux cadeaux et la prĂ©paration des repas. Cela devrait changer !

Mais en attendant, elles doivent redoubler de vigilance. Si vous abordez cette pĂ©riode stressĂ© et fatiguĂ©, votre appĂ©tit sera dĂ©rĂ©glĂ© et votre mĂ©tabolisme stockera davantage. Sans parler du fait que cela risque de vous gĂącher la fĂȘte.

C’est pourquoi vous devez aussi penser antistress. Rappelez-vous les 5 facteurs du Vivant : la moindre cellule qui vous constitue respire, se nourrit, Ă©limine ses dĂ©chets, Ă©change des informations avec ses congĂ©nĂšres (elle pense) et est influencĂ©e par nos Ă©motions.

Pour Ă©quilibrer votre organisme, c’est sur ces 5 pĂŽles que vous devrez agir en mĂȘme temps : maĂźtriser les excĂšs, mais aussi mieux respirer, vous dĂ©tendre, dĂ©toxifier votre organisme, mieux gĂ©rer vos Ă©motions... C’est le meilleur moyen d’arriver Ă  NoĂ«l en pleine forme, sans stress, sans frustrations et avec un organisme prĂȘt Ă  encaisser les excĂšs.

Les grands repas familiaux sont souvent chargés en émotions. Comment prévenir les débordements ?

Dr Rougier : Tout le monde le sait : la famille est parfois un lieu de tensions anciennes qui ressurgissent Ă  cette pĂ©riode.

Pour vous prĂ©parer, faites d’abord des petits exercices de relaxation pendant les semaines qui prĂ©cĂšdent. Par exemple, chaque matin, commencez la journĂ©e en douceur avec l’exercice du sourire : dĂšs le rĂ©veil, avant de vous lever, les yeux fermĂ©s, respirez calmement et profondĂ©ment.

Puis souriez, physiquement ou en imagination. Ressentez l’effet bĂ©nĂ©fique de ce sourire et faites-le circuler dans tout votre corps : d’abord votre boĂźte crĂąnienne, puis votre poitrine, votre ventre, vos membres. Comme un flux apaisant et joyeux.

Des Ă©tudes en neurosciences ont montrĂ© que le fait de sourire sur commande (ou mĂȘme de penser que l’on sourit) active les mĂȘmes zones du cerveau que le vrai sourire provoquĂ© par la joie. Comme le dit joliment le moine tibĂ©tain Phakyab RinpochĂ©, « parfois ma joie provoque mon sourire, parfois mon sourire provoque la joie ». C’est le moment de l’expĂ©rimenter.

Ensuite, pendant le repas, si la tension Ă©motionnelle vous gagne, souriez encore. Les autres convives seront peut-ĂȘtre Ă©tonnĂ©s, mais il y a fort Ă  parier qu’ils finissent par sourire aussi !

 

CÎté alimentation


Tout ce qui est difficile Ă  digĂ©rer et prĂ©judiciable Ă  l’équilibre pondĂ©ral est rassemblĂ© pendant cette pĂ©riode : on mange plus gras, plus sucrĂ©, plus salé  Cette fois encore, ne partez pas avec en tĂȘte de rĂ©sister et de vous priver. Au mieux, vous passeriez des fĂȘtes grisĂątres. Au pire, vous vous laisseriez aller et vous ressentiriez une culpabilitĂ© pĂ©nible le lendemain. Mieux vaut suivre ces rĂšgles simples.

  • Commencez par manger les aliments les plus digestes.

    Dégustez un peu de salade avant le foie gras, un peu de légumes avant le gigot, un peu de roquette avant le fromage... Tout naturellement, vous mangerez moins des plats plus lourds, et ce sera toujours ça de gagné pour votre systÚme digestif et votre poids. Sans compter que ces denrées plus digestes seront traitées à leur rythme, sans devoir attendre que les autres plats, plus gras ou sucrés, aient été digérés.
     
  • Essayez de privilĂ©gier les lĂ©gumes en accompagnement des viandes et des poissons.

    Sauf, bien sĂ»r, si l’on vous sert des produits dĂ©licieux dont vous vous privez Ă  longueur d’annĂ©e. Mais mĂȘme dans ce cas, ajoutez-y Ă  une portion de lĂ©gumes ou de salade verte. Cela abaissera l’index glycĂ©mique de votre gratin de pommes de terre ou de votre purĂ©e de marrons aux truffes.
     

  • CĂŽtĂ© viandes, volailles, poissons ou coquillages, ne vous faites pas trop de souci.

    Ce sont des aliments protĂ©inĂ©s qui contribuent Ă  maintenir l’index glycĂ©mique de votre repas dans une fourchette raisonnable.
     

  • Faites la part des choses entre l’excĂšs de gras et l’excĂšs de sucre.

    Le second est le plus prĂ©judiciable Ă  la fois Ă  votre santĂ© et Ă  votre ligne. Le premier l’est seulement Ă  votre digestion. Quoi qu’il en soit, mieux vaut ne pas faire trop d’excĂšs dans les deux catĂ©gories. Vous avez envie de manger le dĂ©licieux Saint-HonorĂ© que vous avez aperçu dans la cuisine familiale ? Evitez la mayonnaise avec le homard. A l’inverse, si vous n’ĂȘtre pas trĂšs « bec sucrĂ© Â», vous pouvez vous servir de la sauce avec la dinde farcie.
     

  • Et prenez votre temps !

    Rappelez-vous : il faut 20 mn pour que les messages de satiĂ©tĂ© arrivent jusqu’au cerveau. Si vous vous ruez sur les petits fours ou sur l’entrĂ©e sans prendre le temps de dĂ©guster (c’est vrai, vous mourrez de faim !), vous risquez de manger trop dĂšs le dĂ©but du repas ou de la soirĂ©e.

    Alors faites une pause toutes les 5 minutes pour guetter les rĂ©actions de votre organisme. Vous n’avez plus faim mais vous avez dĂ©cidĂ©ment envie de goĂ»ter ce Saint-honorĂ© ? Servez-vous une petite part et faites une pause aprĂšs.

    Et surtout, n’oubliez pas de mĂącher longuement. Une autre maniĂšre de limiter les quantitĂ©s ingurgitĂ©es.
     

Le soir, avant de vous coucher
  

Vous n’avez qu’une envie, vous mettre au lit ? Prenez tout de mĂȘme quelques minutes pour vous prĂ©parer une tisane. Comptez 1 cuillerĂ©e Ă  cafĂ© de romarin sĂ©chĂ© pour un bol d’eau bouillante et laissez infuser 5 mn avant de filtrer. Votre digestion sera ainsi stimulĂ©e pour la nuit et vous vous lĂšverez plus en forme demain matin.

 

Le soir, avant de vous coucher
  

Vous n’avez qu’une envie, vous mettre au lit ? Prenez tout de mĂȘme quelques minutes pour vous prĂ©parer une tisane. Comptez 1 cuillerĂ©e Ă  cafĂ© de romarin sĂ©chĂ© pour un bol d’eau bouillante et laissez infuser 5 mn avant de filtrer. Votre digestion sera ainsi stimulĂ©e pour la nuit et vous vous lĂšverez plus en forme demain matin.

Le lendemain du réveillon


MalgrĂ© vos efforts, vous ouvrez l’Ɠil pĂ©niblement le lendemain du rĂ©veillon, la tĂȘte lourde et le cƓur au bord des lĂšvres ? Une chose est sĂ»re : lorsqu’on est dans cet Ă©tat, on n’a pas envie de continuer Ă  boire et manger plus que de raison. Et c’est tant mieux, car quelques restrictions s’imposent pour donner un coup de pouce Ă  votre systĂšme digestif qui en a bien besoin.
 

Encore de l’eau, toujours de l’eau
 


MĂȘme si vous vous sentez vaguement nausĂ©eux, faites l’effort de boire de l’eau dĂšs le rĂ©veil. Votre corps a besoin d’éliminer les excĂšs de la veille, et l’eau reste le meilleur moyen pour y arriver. Pour une fois, vous pouvez choisir une eau gazeuse riche en bicarbonate pour faciliter, en mĂȘme temps, votre digestion.
 

Au lever, buvez une infusion de citron 


C’est parfait pour nettoyer votre foie. Coupez un demi-citron bio en fines rondelles. Versez-les dans un bol d’eau froide et faites bouillir 5 mn. Laissez infuser 10 mn avant de filtrer. Buvez le plus tĂŽt possible, avant le petit-dĂ©jeuner.
 

Un peu d’exercice physique vous fera le plus grand bien. 


Vous n’avez pas envie de bouger ? Forcez-vous un peu. Sortez et agitez-vous. Votre corps a besoin de cela pour Ă©liminer les excĂšs de la veille. Une demi-heure de marche rapide peut suffire. Mais si vous ĂȘtes du genre sportif, vous pouvez forcer davantage. Au bout d’une dizaine de minutes, vous sentirez que cet effort vous fait du bien et vous n’aurez plus envie de retourner sous la couette. C’est toujours le premier qui s’avĂšre difficile.
 

 

 

Dans la journĂ©e, buvez de la tisane de thym. 


Comptez 4 cuillerĂ©es Ă  soupe de thym sĂ©chĂ© pour 1,5 litre d’eau bouillante. Laissez infuser 5 mn puis filtrez soigneusement. Versez dans une grande bouteille que vous garderez Ă  portĂ©e de main toute la journĂ©e. Avalez rĂ©guliĂšrement quelques gorgĂ©es de cette tisane digestive. Arrangez-vous pour boire la totalitĂ© de la bouteille dans la journĂ©e.
 

Mangez léger !


Du bouillon de légumes, des légumes vapeur, éventuellement un filet de poisson blanc ou de volaille également à la vapeur. Cela sera suffisant pour la journée.
 

Un massage des poignets. 


Si vous vous sentez nausĂ©eux, stimulez les points Ă©nergĂ©tiques qui se trouvent sur votre poignet, Ă  la base de votre main. Plusieurs fois au cours de la journĂ©e, posez une goutte d’huile essentielle de menthe poivrĂ©e sur l’intĂ©rieur de votre poignet (elle n’est pas irritante). 
Commencez par votre poignet gauche, Ă  la base de la paume. Puis enserrez votre poignet avec le pouce et l’index de la main droite et tournez dans un sens puis dans l’autre pendant 2 ou 3 mn pour faire pĂ©nĂ©trer l’huile essentielle tout en massant les points Ă©nergĂ©tiques situĂ©s dans cette zone. Puis procĂ©dez de la mĂȘme maniĂšre avec le poignet droit et la main gauche.

Pendant la semaine qui suit


Si vous suivez ces conseils, vos lendemains de fĂȘte ne seront pas trop difficiles. Pour enfoncer encore le clou, offrez Ă  votre corps une monodiĂšte qui complĂštera ce programme.
  • PrĂ©voyez une semaine entiĂšre au cours de laquelle vous allĂšgerez progressivement votre alimentation.
    D’abord, supprimez les sucres, puis les graisses, les cĂ©rĂ©ales et enfin les protĂ©ines.
     
  • Au bout de trois jours, vous ne mangez plus que des fruits et des lĂ©gumes frais de saison, de prĂ©fĂ©rence cuits Ă  la vapeur pour ne pas irriter votre intestin.
     
  • Choisissez un fruit ou un lĂ©gume que vous aimez bien et surtout que vous pouvez manger sans assaisonnement hormis un peu de sel : des carottes, des poireaux, des pommes... Nourrissez-vous uniquement de cet aliment pendant 24 h. Si cela ne vous est pas trop pĂ©nible, vous pouvez continuer une journĂ©e de plus.
     
  • Ensuite, rĂ©intĂ©grez les types d’aliments un Ă  un : d’abord les protĂ©ines, puis les cĂ©rĂ©ales, les graisses et enfin les sucres. Votre systĂšme digestif, mis au repos pendant cette semaine, sera d’attaque pour la suite de l’hiver !
Avec tous les conseils judicieux et pratiques que je vous ai donnĂ©s, vous allez forcĂ©ment passer le cap des fĂȘtes avec une grande facilitĂ©.  Mon dernier conseil (seulement entre nous) en prĂ©vision de futurs petits Ă©carts, consiste Ă  vous engager Ă  essayer la solution KĂ©toDestock d’Actinutrition sur un mois entier (2 gĂ©lules par jour pendant les repas). 

Ce complĂ©ment alimentaire n'est pas un produit-miracle mais il a prouvĂ© son efficacitĂ© depuis plusieurs annĂ©es. GrĂące aux propriĂ©tĂ©s exceptionnelles des graines de fenouil (dĂ©sormais bien connues), KĂ©toDestock a des effets bĂ©nĂ©fiques multiples : digestif, diurĂ©tique et drainant. 

En outre, la consommation d’une telle formule sera toujours plus efficace si vous la complĂ©tez par la prise d'un bon polyvitamines comme Multi-Vitamines.

Je vous souhaite donc d'excellentes fĂȘtes de fin d'annĂ©es et beaucoup de bonheur (sans trop d'excĂšs). Nous commencerons 2019 en fanfare avec un sujet qui va beaucoup vous plaire, je le sais : les 10 huiles essentielles qu’il faut avoir Ă  la maison. Vous saurez bientĂŽt tout de leurs bienfaits sur le bien-ĂȘtre et la santĂ©. Bonnes fĂȘtes !
 

Bien Ă  vous,
Philippe Monteiro Da Rocha

PS : Les produits que nous recommandons sont sélectionnés selon des critÚres stricts de composition, d'ingrédients et de qualité de fabrication.
REVOIR LA DERNIERE VIDEOCONFERENCE
"Comment Ă©viter le rhume et la grippe de façon naturelle ?" diffusĂ© en direct le mardi 25 septembre Ă  13h00 :
Cliquez-ICI pour le replay du dernier webinaire
Et pour ĂȘtre sĂ»r de ne pas rater le prochain webinaire avec le Dr Rougier, suivez-nous sur Facebook et YouTube.
» Retrouvez tous nos webinaires : Les Webinaires en direct d’ACTInutrition
Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook
Instagram
YouTube
Twitter
Pinterest
Boutique
Les emails peuvent se perdre. Pour ne rater aucun de mes messages, ajoutez Actinutrition Ă  vos contacts. Voici comment faire :
Etape 1 : Cliquez sur l’onglet en haut à droite de l’e-mail.
Etape 2 : Cliquez sur « Ajouter Actinutrition à ma liste de contacts ».
Cette lettre vous a plu ? Partagez la !
N'hĂ©sitez pas Ă  transfĂ©rer cette lettre Ă  un ami ou Ă  un proche. Vous pouvez aussi la partager sur :
Facebook
Twitter
Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à faire suivre (utilisez la fonction "transférez ce message" dans votre boßte de messagerie électronique).
Vous n'ĂȘtes pas abonnĂ© ? Inscrivez-vous !
Pour vous abonner gratuitement à La Lettre d’information d’ACTInutrition, merci de vous rendre sur cette page.
Vous avez un commentaire ? RĂ©agissez !
Pour poster un commentaire, merci de vous rendre sur cette page.
Les informations de cette lettre d'information sont publiĂ©es Ă  titre purement informatif et ne peuvent ĂȘtre considĂ©rĂ©es comme des conseils mĂ©dicaux personnalisĂ©s. Aucun traitement ne devrait ĂȘtre entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandĂ© au lecteur de consulter des professionnels de santĂ© dĂ»ment homologuĂ©s auprĂšs des autoritĂ©s sanitaires pour toute question relative Ă  leur santĂ© et leur bien-ĂȘtre. L'Ă©diteur n'est pas un fournisseur de soins mĂ©dicaux homologuĂ©s. L'Ă©diteur de cette lettre d'information ne pratique Ă  aucun titre la mĂ©decine lui-mĂȘme, ni aucune autre profession thĂ©rapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santĂ© vis-Ă -vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnĂ©s sur ce site ne sont destinĂ©s Ă  diagnostiquer, traiter, attĂ©nuer ou guĂ©rir une maladie.
Pour plus d'informations, vous avez la possibilitĂ© de contacter notre Ă©quipe de conseillers :

✆ 
04 81 09 22 84
✉ philippe@actinutrition.fr
❝ Facebook Messenger

Se dĂ©sabonner | 543 Rue de la Castelle, 34070 Montpellier