Copy
View this email in your browser
Aldric Beckmann Architectes

EDITO     
  

L'ARCHITECTURE,
UNE PASSERELLE VERS UN ENVIRONNEMENT DU MIEUX VIVRE



Face à la problématique environnementale, il ne suffit pas de dénoncer ; il s’agit de penser de manière à créer et bâtir intelligemment.
Ainsi, le principe de programme mixte ne passe pas seulement par l’association d’habitat, de tertiaire et de commerce. Il s’ouvre également à l’intégration de nouvelles fonctionnalités telle que des fermes urbaines, des espaces partagés ou connectés. Pour une architecture qui doit être au cœur du tissu social en créant un lien durable avec un urbanisme axé sur la notion de participation au cœur de la cité.
En parallèle de ses activités d’architecte et de plasticien, Aldric Beckmann s’est d’ailleurs investi depuis un an maintenant dans l’entreprise marseillaise Jogging. Outre la continuité de l'enseigne initiée par Olivier Amsellem, le développement d’une épicerie proposant des denrées produites en circuit court, Jogging développe aussi en complémentarité, un restaurant utilisant des produits bio pour une restauration gourmande de qualité sans compter un cabanon à Samena rénové et transformé en chambre d’hôte face aux calanques.  In fine, un principe de mixité des activités respectueuses de l’environnement mais également une passerelle participative dans un esprit du mieux vivre au quotidien.
Très belles fêtes à toutes et à tous !



 

PROGRAMMES        


CONCEPTION : SIMI 2021 PARIS SUD AMÉNAGEMENT

DU RECYCLAGE À LA RE-INVENTION



La construction à partir de matériaux recyclés peut être réalisé simplement et devenir également une expérience artistique. L’agence Aldric Beckmann Architectes a ainsi réalisé un stand pour Paris Sud Aménagement conçu à partir de rebus de matières. Enrubanné, ce stand joyeux et coloré a attiré les visiteurs par ce geste radical prônant un recyclage simple et intelligent tel un pied de nez aux réflexes consuméristes. L’expérience de récupération et articulation des déchets conduit ainsi à réinventer la matière pour d’autant mieux créer un espace joyeusement transgressif, invitant à la réflexion.
 

TOLBIAC PARIS 13°

LA PROJECTION D'UN BÂTIMENT D'HIER À DEMAIN




Après avoir remporté le concours initié par Coffim et la Ville de Paris, l’agence Aldric Beckmann Architectes a déposé en août dernier la demande de Permis de Construire en vue de la réhabilitation et extension d’un ensemble de bâtiments à l’angle de l’avenue d’Italie et de la rue Tolbiac. Côté rue, l’ensemble reprend la minéralité historique du quartier haussmannien et faubourien du quartier. Cette carapace de pierres est surmontée de pavillons en bois. La matière naturelle se superpose ainsi au minéral des façades.  Côté cour, un jardin babylonien vertical traversé par des passerelles et escaliers offre aux résidents un nouveau paysage prenant vie au fil des saisons. A la clé, une dualité entre le passé architectural et la contemporanéité de l’implantation végétale.
 

CONCOURS

L'ODE AU FUTUR GRAND MARSEILLE



L’agence Aldric Beckmann Architectes participe à un concours intégrant le projet Smartseille 2 initié par Eiffage et la ville de Marseille dans le cadre du développement d’Euroméditerranée.  
Ce concours porte sur la conception d’un immeuble dans le cadre de la refonte d’une zone urbaine longeant le port de Marseille. Eiffage repense l’extension de ce quartier autour d’une rue centrale et d’une zone desservie bientôt par le tramway. Le nouveau bâtiment intègrera logements et magasins mais également une ferme urbaine. Rythmé au gré de différentes hauteurs, l’architecture proposée par l’agence sera pensée en association avec le patrimoine historique architecturale voisin composé de petites maisons traditionnelles. Ce bâtiment s’inscrit dans la volonté d’un urbanisme axé sur la mixité sociale et les nouveaux modes de consommation en circuit court. Une architecture résolument mixte où l’agriculture urbaine se développe auprès de l’habitat et du commerce dans cette zone portuaire.

 

NORMANDIE

UN BOCAGE CONTEMPORAIN




Étudié en collaboration avec la jeune agence Heros Architecture, ce nouveau programme concerne la conception de 50 villas entre village vernaculaire et bocage normand. Chacune dispose de sa propre singularité architecturale contemporaine mais toutes s’inspirent de l’histoire de l’habitat local.  De longères aux granges, ce sont ainsi autant de formats normands revisités de façon contemporaine en utilisant également les matériaux locaux. A la clé, la création d’un nouvel hameau au sein de la campagne normande avec le bois omniprésent sous toutes ses formes, du chêne normand au pin douglas en passant par le bois brulé.
 

PENNINGHEN

UN AUTRE TYPE DE PROGRAMME



Depuis Septembre, Aldric Beckmann délivre des cours d’architecture intérieure aux étudiants en 4e année à l’école Penninghen. L’architecte apporte aux étudiants de l’école, son regard d’architecte mais aussi de plasticien et architecte d’intérieur en charge notamment de la création de l’Hôtel Parister pour d’autant mieux souligner l’importance de la transversalité. De quoi, pour les étudiants découvrir une expérience complète de la conception spatiale nourrie par le temps de la réflexion autour d’un espace du mieux vivre.


 


INSPIRATIONS    
  

RICHARD ROGERS

DISPARITION DE L'ARCHITECTE DE LA LÉGÈRETÉ


D’origine italienne et naturalisé britannique, l’architecte, Prix Pritzker et anobli par la Reine Elizabeth II, s’est éteint le 18 décembre à l’âge de 88 ans. Il prônait la ville repensée à travers le respect de l’environnement et la mixité sociale. Avec son confrère et ami Renzo Piano, Richard Rogers a conçu le Centre Pompidou qu’il définissait comme une « machine à tout faire ». L’architecte a également signé en France le Palais de Justice de Bordeaux mais sa vision d’une architecture transparente révélant son intérieur a métamorphosé surtout le paysage architectural de Londres. De la tour pour la Lloyd’s affichant ses ascenseurs et ses gaines techniques extérieures jusqu’au Dôme du Millenium à Greenwich, Richard Roger imaginait une architecture marquée par une esthétique mécanique révélant le cœur du bâtiment.
 

L'ARC DE TRIOMPHE EMBALLÉ

UNE NOUVELLE VIE ARCHITECTURALE TEMPORAIRE PAR LA DÉMESURE ARTISTIQUE


Les Parisiens n’y prêtaient plus attention, le bâtiment s’installant telle une évidence dans l’urbanisme. L’Arc de Triomphe a été cependant emballé selon les projets de Christo et Jeanne-Claude durant 16 jours cet automne. Cette œuvre artistique a suscité moult controverses mais aussi et surtout a interpellé le regard de passants. Cette œuvre d’art monumentale signée du duo d’artistes contemporains a nécessité plus de 22000 mètres carrés de tissus et 3000 mètres de cordages, le tout ayant été récupéré et revendu aux enchères par morceaux après le désempaquetage. Cette œuvre de la démesure a offert ainsi un tout autre regard sur le monument historique comme pour lui redonner une nouvelle vie en attirant l’attention sur les détails au fil de la course du soleil et des variations de lumière.
 

ANIMAL : CYRIL DION

L'HUMAIN, UN ANIMAL PARMI TANT D'AUTRES


Le réalisateur du documentaire Demain vient de sortir en salles Animal. A la clé, une interrogation sur le rapport de l’humain avec le monde du vivant mais aussi les périls actuels sur l’équilibre de la biodiversité. Cyril Dion filme ainsi deux adolescents militant pour le climat en recherche d’initiatives positives mises en œuvre dans le monde face au défi climatique.
 
Instagram
Facebook
Website
Email
Copyright © 2021 ALDRIC BECKMANN ARCHITECTES, All rights reserved.


Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp